Présentation des coops


#56

Bonjour,

Nous montons à notre tour notre coopérative à Enghien les Bains (95) : https://www.cooplesbains.fr/

  • Le projet a été initié fin 2017.

  • L’association Coop’ les Bains, qui en est porteuse, a été enregistrée en mars 2018.

  • Depuis, nous organisons des commandes groupées mensuelles (du moins on essaie…), avec Cagette en guise de soutien logisitique.

  • Nous sommes désormais 250 familles à suivre le projet. 80 participent aux ventes groupées, et une trentaine de membres sont actifs dans l’organisation de la suite (nous sommes structurés en commissions).

  • Nous sommes à la recherche d’un local pour passer à la phase suivante (compliqué à Enghien, vu les prix demandés… on rejoint la problématique de pas mal de coopératives d’Ile de France sur ce point !).

Merci à tous pour le partage d’information, c’est précieux…


#57

Oui Olivier , si on se met d’accord sur une liste d’indicateurs, je peux consolider et publier .
Nous sommes entrain de discuter en interne des indicateurs qui nous semblent significatifs, je vous tiens au courant .


#58

Bonjour Karine,

Vous êtes venu nous voir à Bordeaux ?

Amicalement,

./Fred


#59

Bonjour Thierry,

Vous êtes passé nous voir à Bordeaux?

Au plaisir!

./Frédéric


#60

SUPERCOOP Sud Bordeaux

Notre projet est né en 2014 depuis beaucoup de chemin parcouru…

  • Une association avec plus de 1000 adhérents au point le plus haut
  • Un groupement d’achat avec des paniers, puis une épicerie éphémère, puis 5 jours par semaine puis depuis le 2 Mai 2018 un local de 350 m2 avec 150m2 de vente basé dans le sud de Bordeaux au coeur d’un quartier populaire.
  • Une coopérative crée en Janvier 2017 avec + de 900 coopérateurs à ce jour.
  • Indicateurs en progression constante lente mais régulière, nous espérons atteindre l’équilibre en 2019.
  • La mise en oeuvre des règles FoodCoop de gestion des membres en Juillet 2018.
  • 2 Salariés, bientôt 2 services civiques, plus de 100 membres bénévoles (au delà des 3H).
  • Une gouvernance basée sur la décision distribuée au consensus (Holacratie ++) avec un Comité d’Administration élu pour les deux structures en charge des décision stratégiques uniquement.
  • Plusieurs AG par AN pour l’association et la coopérative, en moyenne tous les 3 mois.
  • Utilisation d’Odoo pour le SI, migration sur la plateforme FoodCoop en cours d’étude.

Vous trouverez nos indicateurs à jour ici : Tableau de bord Supercoop


#61

Le Projet « T’as Meilleur Temps » à Besançon

• En 2018, un groupe de Bisontins, conscients de la nécessité de trouver une alternative à la grande distribution et stimulés par les initiatives émanant d’autres villes, décident de créer un magasin collaboratif.
• Le 3 avril 2018, l’Association CREACOOP25 pour la création à Besançon d’un magasin collaboratif ouvert à ses seuls membres, est créée. Le principe sera le suivant : les clients/coopérateurs achèteront une part sociale, et s’engageront à donner 3 heures de travail bénévole par mois pour le faire fonctionner ; les produits bios et issus des circuits courts par producteurs locaux seront privilégiés, mais non exclusifs.
• Des réunions publiques d’informations sont organisées mensuellement ; dès le départ, elles suscitent un intérêt qui surprend les organisateurs : plus 100 personnes à la première réunion. Depuis, on enregistre une vingtaine d’adhésions à chaque réunion
• Des Groupes de Travail d’une dizaine d’adhérents en moyenne se réunissent environ une fois par mois : Ils sont au nombre de 8 : Projet-Coordination, Communication, Gestion, Logistique, Intercoop, Aménagement, Informatique, Achats. Le groupe projet / coordination réunit les référents de chaque groupe au moins une fois par trimestre pour faire le point sur leurs travaux et l’avancement du projet.
• Le 27 septembre a lieu une Assemblée Générale de CREACOOP25, à la suite de laquelle le nom du futur magasin est décidé : il s’appellera « T’as Meilleur Temps ».
• Une page Facebook est créée pour informer sur CREACOOP25 et un site« T’as Meilleur Temps » est en projet cours de réalisation
• L’intérêt du public bisontin ne se démentant pas, l’association CREACOOP25 regroupe en janvier 2019 plus de 400 adhérents et 200 sympathisants ; le projet entre en conséquence dans une phase d’évolution rapide.
• L’étape suivante sera décisive avec l’atteinte prochaine du nombre minimum de coopérateurs (600) pour le démarrage du projet et les choix concrets à effectuer (localisation et dimensions du futur magasin, etc.)

Pour toute information : coopsolidairebesancon@gmail.com


#62

Bonjour,

RUNSYST’M Coop, projet de supermarché coopératif et collaboratif à la Réunion.

L’avancement du projet, je suis entrain d’élaborer un business plan, mon étude de marché a eu de très bon résultat.
Je suis à la recherche de fournisseurs en métropole qui serait prêt à livrer la réunion.
Je vais déposer les statut pour la création de la SAS, ici le délai d’attente pour un KBIS est de 8 à 10 mois.

ce qui complique beaucoup les choses, j’envisage cependant pour aller plus vite pour les demandes de subvention de créer une association.

C’est assez compliqué de l’autre côté de la planète, nous sommes obligé d’importer certains produits. La production locale n’est pas suffisante pour le marché, et comme la production est rare, elle est très chère.

Avez vous eu des difficultés pour transformer l’association de départ en SAS ?

A bientôt


#63

Salut à tous,

Je démarre le projet d’un supermarché sur Tours, 18ème agglomération de France avec 500.000 habitants
Le projet s’appelle “Le Troglo”, car la Touraine est une région célèbre pour ses habitations troglodytyques, mais c’est également l’endroit où l’on y entreposait la nourriture, cultivait les champignons ou faisait bonifier le vin… Le nom sera bien entendu débattu en AG.
Pour l’instant, c’est création de l’asso, de la page facebook, du site internet, mais surtout le suivi assidu de vos projets.
Allez, je me plonge dans la lecture du forum, et espère vous donner des nouvelles très bientôt du projet.

Marc


#64

Salut Elo,

Bravo pour la démarche. Une petite remarque cela dit : le succès d’un projet de supermarché coop dépend beaucoup de la taille de la communauté qui va soutenir et participer (en temps et en argent).
A Montpellier, avant de faire l’AG constitutive de notre SAS, nous avons passé 2 ans à monter le projet sous forme associative. En d’autre termes il s’agit de convaincre des gens, de faire des distributions de produits, de constituer un réseau de fournisseur, d’apprendre les métiers… bref, d’apprendre en faisant.
Je te conseillerais volontiers de ne pas sauter ces étapes. C’est d’autant plus important pour vous à la Réunion que le réseau de fournisseur dispo est plus limité. Avant de créer une SAS, d’investir de l’argent, vous devriez avoir une idée des “catalogues de produits” que vous pourrez vendre, de leur prix, afin de calibrer votre projet en fonction…

Bref, j’arrête de faire le père la morale et je vous souhaite plein de réussites !

PS : le modèle utilisé pour l’instant par les différentes coops en France est de monter le projet sous forme asso, puis de créer une coop en SAS. Mais l’asso continue à exister en parralèle. La coop ne se substitue pas à l’asso.


#65

Il y a même certains projets qui aimeraient bien rester des assos :v:


#66

Certains projets de l’Isère ? :wink:


#67

Justement, quel est le rôle de l’association une fois la SAS lancée ?


#68

Bonjour Antonin,

merci pour ta réponse,

Au vue des délai d’attente administrative ici, nous allons nous orienter vers une asso dans un premier.

Je rejoins tes propos.

a bientot


#69

De notre point de vue :
L’asso n’a pas forcément d’utilité dans le modèle de supermarché coopératif participatif à but non lucratif. Elle ne protège pas mieux le bénévolat que la coop.
Cela dit, l’asso permet d’organiser des activités à destination de personnes non-membres. Chose que ne peut pas faire la coopérative.
Par exemple : l’association des Amis de la Cagette organise des ballades, des ateliers de cuisine, etc, ouvertes à des non-coopérateur.rice.s. La Cagette coop. ne pourrait pas le faire sinon, elle s’expose à une requalification de tout ses coopérateur.rice.s en bénévoles… c’est à dire à sa mort immédiate.
Il faut être très rigoureux sur ces deux points :

  • les activités de la coop doivent être réservées à ses coopérateur.rice.s
  • les activités et les finances de nos asso et de nos coops doivent être strictement cloisonnées.

#70

Bonjour Antonin.
Merci pour ces précisions, c’est plus clair maintenant.
Marc


#71

Bonjour

La mouette du Havre est un projet qui se construit depuis un an et demi environ, Après plusieurs réunion d’informations et d’échanges, l’association s’est crée en novembre 2018. Nous sommes dans la phase de mettre concrètement le projet sur pied et on espère une ouverture dans le dernier trimestre 2019. l’élaboration du business plan , la recherche d’un local et les premier pas dans l’organisation en vue de l’ouverture sont nos priorités pour le moment. Nous avons le soutient et la collaboration de plusieurs association œuvrant dans l’écologie et le changement des pratiques alimentaires et environnementales. De plus, la groupe de travail approvisionnements a déjà recensé les producteurs de frais et sec en vrac qui sont également intéresse par notre projet. Il ne reste plus qu’a…
Le forum est une mine d’or que nous alimenterons au fil notre avancement


#72

Bienvenue Jano,

Super nom La Mouette!!!


#73

Bonjour,

Je suis Barthélémy, de Stockholm, et je fais partie d’une association dont le but est de créer un supermarché coopératif sur le modèle PSFC.

Nous sommes une jeune organisation : L’association a été créée en novembre 2018 et nous avons fait deux réunions d’information en projetant le film Food Coop suivi d’un repas/présentation du projet. Monter le film permet à tous les invités de comprendre les différents aspects du projet, sachant que peu de gens ici ont entendu parler de ce type d’initiative. Nous avons aussi écrit dans nos statuts les principes fondamentaux de notre projet (ceux de PSFC et La Louve) afin que la démocratie participative s’exerce sans entrave, mais dans le cadre d’un modèle auquel nous croyons.

Nous avons environ 50 membres (avril 2019), mais nous ne sommes pas encore bien structurés. Les 7 membres fondateurs , dont je fais partie, sont en ce moment en train de chercher un système de groupes de travail, gouvernance entre les groupes, etc (je vais poster un message sur ce sujet dans la catégorie appropriée)

Nous n’avons pour l’instant qu’un group Facebook faire passer le message.
https://www.facebook.com/groups/1503136399808982/

J’ai moi-même pu visiter PSFC, La Louve, Bees Coop, et La Coop des Dômes (Clermont-Ferrand). J’ai passé six jours à La Louve pour mieux comprendre ce qui nous attend.

Un grand merci pour ce forum !

Barthélémy


#74

Bonjour
je fais partie d’un collectif sur la ville de Roanne, suite à l’organisation de marches pour le climat que nous avons organisés, certains d’entre nous ont souhaité réfléchir à un projet concret
après réflexions, discussions, nous avons choisi de nous lancer dans un projet de supermarché coopératif
depuis début mai 2019; nous organisions des réunions d’informations, et avons commencés à travailler en commission (approvisionnement, communication, juridique et comité de pilotage)
notre modèle pour le moment est celui de La Louve, le 4/10 nous organisons une soirée débat autour du film “Food coop” avec la présence de Tom Boothe qui devrait le lendemain travailler avec nous
Nous avons aussi à deux reprise, été visité La Fourmilière qui vient d’ouvrir à St Etienne début avril


#75

Bonjour,
Je ne sais si j’arrive bien tard dans l’aménagement de votre surface de vente, néanmoins je suis à votre disposition pour étudier les mobiliers, meubles de caisses, guidage, chambres froides, et bien entendu mobiliers réfrigérés, ce sont des sujets sur lesquels j’ai travaillé après ma période “distribution merchandising” ou là encore je peux vous conseiller pour faciliter la vie des coopérateurs.
En toute franchise, je commercialise du réfrigéré, pour le reste, c’est du conseil gratuit, je fais parti de la Coop des Vénétes à Vannes.

Appelez moi si vous souhaitez un rdv

Philippe 07 68 39 76 49