Comment vas-tu, quelle est ta météo ? Où en est ton projet?

Salut à tous.tes ! J’espère que l’agitation de la rentrée porte ses fruits et que nos 100+ projets de supermarchés coopératifs se développent dans le plaisir et l’harmonie. Étant d’un naturel curieux, je voudrais cependant te demander (à toi qui hantes ce forum à l’occasion) : comment vas-tu ? Quelle est ta météo ? Quoi de neuf dans ta coop en fait, as-tu des chiffres, des nouveaux projets ? Allez lance-toi dis-nous tout !

Julien, tu tends le bâton pour te faire battre
! Commence donc par nous expliquer comment tu vas? Est ce que vous avez créé un premier poste ? Comment se porte graoucoop ? Est ce que vous brassez de la moula ?

À montpel, on semble se rapprocher de notre seuil de stagnation/routine. Ce qui n’est pas désagréable après 5 ans de course effrénée. On a le temps de travailler tranquillement. On a plein de thune pour faire du développement informatique grâce à une subvention.

Le nombre de coop augmente doucement (on est 3200 dont 50% d’inactifs).
On vient d’avoir nos bilan de l’année passée. Nos ventes ont augmentée de 5% par rapport à l’année précédente. On a fait 25000 de résultat mais cela va servir à rembourser les pertes de la première année… Bref tout va plutôt bien mais on a appris qu’on allait se payer 4 ans de travaux pour faire un tramway devant notre porte, ce qui nous inquiète un peu…

Salut Julien, Salut Antonin,

100+ ? Moi qui n’arrête pas de répéter 50 à tout le monde !
J’en compte environ 74 sur le git en France, tu comptes les épi et fédécoop ?
Bonne idée ce post :slight_smile:

Même questions qu’Antonin :
Et vous ? Ca donne quoi la dynamique mosellane ? Déjà un local et des ouvertures une bonne partie de la semaine ?!!!
Et toi ? Le changement cagette/graou ? Le grand air ?

Chez les fourmis local trouvé avec clef fin août.
Ca à l’air de faire gonfler les adhésions c’est fou ! Passé de 170 avant l’été à 215 là. « a oui on vous suit depuis deux ans ». Vivement l’ouverture hebdomadaire !
Projet passage sans réservation, c’est en cours. Avec dolibug sans fonction d’étiquette c’est marrant comme changement à l’arrache !
Ca fourmille pour essayer de voir des créneaux plus adaptés, histoire d’ouvrir plus souvent.
Un sacré défi : passer de ce qui était maîtrisable un peu à l’arrache à petite échelle à plus établi avec l’augmentation.
Et puis un gros projet (qui en découle pour partie et pour partie anticipation : migrer vers odoo&co (merci les coops !).

A côté de ça un peu compliqué, confinement on avait bien avancé à distance, déconfinement-beau temps-été-2ans plus tard : c’est un peu rude côté équipe moteur, surtout avec l’accélération et pleins de nouveaux défis. Débordés ++.
Gros défi : réussir à intégrer le flot de nouveaux, réussir à faire ressortir (identifier, documenter, rendre accessible) les tâches accumulées sur qq épaules tout ca avec l’augmentation de ouf d’activité liée au local et changements divers.

Perso radiation de pôle emploi en attente (dév coop visiblement c’est pas suffisant).
Ca fait un moment que je me dis qu’il va sérieusement falloir diminuer le temps accordé à la coop. Mais c’est un peu fragile en ce moment y a besoin d’un bon coup de collier.
A suivre.

Héhé pour Montpel je savais déjà tout ça suite à mon agréable passage en août, sauf pour l’augment’ des ventes où je suis un peu déçu, encore un effort camarades pour les 3M de CA ! Et vivement le mag’ de 1000 m2, dès que vous signez le bail appelez-moi je reviens remplir les rayons gratos.

Pour le Mans hé oui le lieu fait appel d’air, rien de tel qu’une épicerie-test pour ambiancer ton monde… courage, serrez-vous les coudes, ça va le faire ! Plus tu es ouvert plus tu feras de chiffre plus tu auras de monde moins tu auras de vie, mais pourquoi vit-on si ce n’est pour développer des projets coopératifs nesspas…

À Metz la fière le Graou se porte bien je dirais, grâce à l’adjonction récente d’une phat vitrine à frais pleine de laitier local on va faire notre premier mois à 10k au bout du 6e mois dans une épicerie-test de 50m2, ce qui est satisfaisant ; l’asso porteuse du projet approche des 250 adhérent.e.s mais s’empêtre un peu dans l’habituel tryptique de problèmes conflits/gouvernance/statuts, j’ai toutefois confiance qu’on trouve vite une solution pour améliorer notre fonctionnement… on devrait recruter un apprenti en novembre et un salarié permanent en mars de l’an prochain, pour ouvrir 6 voire 7 jours/semaine, puis je l’espère lancer la création de la coop dès l’an prochain, voilà !

Allez les 74 (ou 50, ou 100, j’en sais rien) autres coops de toutes tailles, à vous de causer ! Et donnez un peu des chiffres, qu’on se régale !

Je suis pas très « passion chiffres » donc si @LaCambuse_Lons_Jura ou @mathiasjura_LaCambuse passe par ici, il pourra compléter. :wink:

Nous avons soufflé notre première bougie « ouverture du magasin » début septembre. Environ 190 foyers de coop, dont un bon 60% qui fait au moins des courses de temps en temps, par contre on est en train d’essayer d’améliorer la proportion de gens qui font des courses ET leurs créneaux, le grand classique quoi…

Niveau CA et marge on est correcte, 18-20k€ de CA les bons mois. Suffisamment pour couvrir nos charges actuelles + mettre un peu de côté pour anticiper les investissements et factures inattendues. Bien sûr, cet été ça a été compliqué, nous avons perdu de l’argent, mais ça a l’air de repartir sur septembre donc croisons les doigts !

Ce qui peut être un peu préoccupant, c’est que d’autres mensualités vont tomber et augmenter dans les 2 ans à venir et que notre potentiel de croissance du nombre de coop et du panier moyen n’est pas mirobolant.
Du coup on essaie de chouchouter les nouveaux·elles pour qu’iels aient envie de s’impliquer dans la vie du magasin, ne soient pas dormants et se fassent le relai dans des cercles qu’on a pas encore touché. Notamment, on a pas encore lâché sur notre envie d’avoir plus de liens avec les voisins du quartier, qu’on aimerait plus voir au magasin.

Dernièrement nous avons organisé plusieurs moments avec des consultants (Anne et Patrick Beauvillard de l’Institut des Territoire Coopératifs) pour travailler sur la maturité coopérative : projection de documentaire et débat, apéro, journée introspection et dialogue avec une petite délégation. Nous allons mijoter tout ça pour pouvoir permettre des suites intéressantes.

2 « J'aime »