COVID organisation

Bonjour à tous,

nous sommes sur le point d’ouvrir notre magasin à Besançon. Nous allons surement devoir ouvrir durant le confinement. Serait-il possible de partager ici vos fonctionnements est astuces concernant l’organisation et le maintien des créneaux de 3 heures, l’évolution de la fréquentation, la production d’attestation pour que les gens se déplacent etc… Merci d’avance pour vos retour !

Clémentine du Magasin T’as Meilleur Temps à Besançon

Bonjour Clémentine, on n’est pas confinés ici encore donc je ne sais pas t’aider pour les attestations, mais ce qu’on voit clairement c’est qu’on galère à avoir des coopérateurs pour faire leurs 3h parce qu’ils ne se sentent pas en sécurité à aller dehors et rencontrer des gens. Ca dépend des personnes bien sur, hier on a eu un super chouette shift! Bon courage pour l’organisation

Nous on distribue littéralement dans la rue… quelque part c’est plus pratique que d’avoir un magasin en ce moment ! Pour les attestations chacun.e se les remplit komellilveut, « aide aux personnes vulnérables » ou quoi. Le confinement en France ne va pas être respecté et nous abordons une période de troubles civils, qui peut aussi être une grosse opportunité de développement pour nos projets. En tous cas surtout ne fermez pas !

Espèce de délinquant va !
Tu m’as bien fait rire.

1 J'aime

Wohé ! On est légaux en plus d’être légitimes, mec :
image
Source : attestation de déplacement dérogatoire

A Ma-coop à La Rochelle nous organisions avant le covid des ventes éphémères en test épicerie. En raison de la situation sanitaire nous souhaitons mettre en place la vente via drive. Qu’avez-vous utilisé et nous nous demandions pour que les « clients collaborateurs » retirent leur commande ils doivent choisir un créneau horaire pour éviter la concentration de personnes. Quelle application (gratuite) utilisez vous pour le choix de créneau disponible ? J’attends vos conseils
Framboise Ma-coop La Rochelle

Nous avons passé le premier confinement en « drive » et pour cela nous avons du développer un « module » spécifique qui marche trés bien, qui est open source. Il répond à toutes les fonctionalités que tu évoque dans ton message mais il fonctionne avec les bases de données Odoo awesome food coop, donc il n’est pas utilisable si vous n’utilisez pas Odoo.

C’est cooperatic qui nous a fait ce développement. Pour plus d’info il faut les contacter directement.

Sinon vous pouvez regarder vers Cagette.net (rien à voir avec notre Cagette de montpellier) qui doit être plus facile à déployer et qui ne doit pas coûter très cher.

1 J'aime

Bonjour à tou.te.s,

à Lyon, pour ce confinement saison 2, nous avons réduit le nombre de contributeur.rice.s par créneau. Nous avons fait le choix de maintenir les contributions ordinaires et nous avons un Annuaire de coopérateur.rice.s renfort dans lequel nous piochons en cas d’absence de dernière minute, de cas contact ou autre. Nous avons un super collectif et si je lance une alerte absence, j’ai au moins 5 candidat.e.s dans les 5 minutes. Trop chouette cette solidarité pour notre belle épicerie!
De plus, nous avons mis en place des Livraisons Solidaires à vélo/TC ou pieds ouvertes à tou.te.s.

2 J'aime

on a limité les commandes au frais (légumes et fruits, produits laitiers, pain, charcuterie, poulet, viande, etc.) mais spontanément ceux/celles qui connaissent l’assortiment on ajouté des produits « secs » à leurs commandes.
La préparation des commandes : compilation + préparation physique prend une énergie de dingue ! attention !!
Pour gérer le retrait des commandes : inscription des adhérents sur framadate avec des créneaux de 15mn (parfois un peu juste, mais bon…) de retrait. Pour nous, c’était pas plus de 4 personnes par créneaux.

Ensuite on est passé à un mix entre commande (le frais) et ouverture des rayons (le sec) avec toujours le système d’inscription pour venir faire ses achats dans le magasin. Du coup on a élargi à 20mn et à 6 personnes env.

Le système d’inscription via framadate : c’est TOP ! ça fluidifie TB.

Nous n’avons pas notre assortiment sur catalogue dématérialisé. On n’y tient pas (Charte de notre coop = pas de drive, pas de site). On a un assortiment assez généreux (plus de 1300 ref.). Donc on évite de mettre notre énergie à faire des photos et du travail de desk… On essaie de trouver des solutions intermédiaires et le coup des commandes pour le frais c’est plutôt bien. On envoie un mail chaque samedi avec les offres de frais pour la semaine.

1 J'aime

net ralentissement de la participation depuis le 1° confinement pour de multiples raisons, pas tjrs le peur de la promiscuité car il y a aussi bcp de coopérateurs impactés dans leurs vies pros et familiales. Loger les 3h dans leur orga et leurs préoccupations est un truc de trop ! A contrario, pour les coopérateurs/trices isolé.e.s c’est une opportunité « réglementaire » pour sortir.
Envoi d’un justificatif de déplacement à tous les adhérents actifs + impression des 3 justificatifs en libre-service (pour ceux qui n’ont pas d’imprimante)
Echelonnement des créneaux pour qu’il n’y ait pas plus de 6 à 10 coopérateurs dans les locaux (selon leurs tâches).
Ecriture d’un protocole COVID (signé par tous les adhérents actifs), identification d’un référent COVID, révision des tutos avec intégration de mesures anti-covid quand c’est nécessaire, adaptation et augmentation des séquences de nettoyage pour le matériel en magasin (ex. nettoyage des zones de contacts toutes les 2h, notamment du vrac) et adaptation de l’organisation de la vente. Mise à disposition de masques chir. pour les coopérateurs/trices.

A chaque retour d’une forme ou autre de confinement, on a noté une augmentation de la fréquentation de l’épicerie.

Voilà en gros

2 J'aime

merci pour tous vos conseils qui nous seront très précieux :grinning:

Bonjour.
Depuis le couvre-feu quels sont les impacts sur votre activité ?
Nous chez Demain, impact notable (-15% ?)
Nous avons adapté nos horaires en ouvrant plus tôt le matin.
Merci de vos retours.

Salut,
Nous avons ouvert ce dimanche matin pour combler la perte de chiffre des soirs. Ça a parfaitement fonctionné puisque nous avons fait une semaine à 56000e contre 54000 la semaine précédente.

2 J'aime

Bon, ça fait très longtemps que je n’ai pas contribué à ce forum, mais vu que Julien m’a tagguée, j’y fais un tour.

Quelques (beaucoup de) mots sur comment on a géré les choses à La Cagette :

Mars-Juin 2020 : on est passé en Drive, c’est-à-dire qu’on a annulé tous les créneaux, on a fait appel à des volontaires en nombre restreint. Les coops commandaient en ligne puis venaient chercher sur un créneau spécifique.
ça a bien marché au début, puis ça a saoulé les gens (les montpelliérains n’aiment pas prévoir leurs courses 2 jours à l’avance visiblement) et ça nous a épuisé. Mais en même temps, on a eu des super équipes trop chouettes et ça a permis à des nouvelles personnes de participer.

Juillet-Août : on s’est dit « hey, et si les coops participaient d’eux-mêmes aux créneaux et qu’on arrêtait ce système de créneaux obligatoires ? ». Les créneaux ont été vides tout l’été et on a fait un chiffre d’affaires de merde. On avait quand même recruté 2 personnes en CDD pour permettre aux autres salarié·e·s de souffler l’été.

Octobre-Maintenant : on n’est pas repassé en drive au 2ème confinement. A la place :

  • On a maintenu les créneaux obligatoires et on a créé une « exemption COVID », c’est-à-dire que toute personne qui ne souhaite pas faire son créneau demande ça et peut venir faire ses courses
  • On a mis en place une brigade solidaire qui sont des personnes qui font + de créneaux et qui viennent quand elles le souhaitent. On a un groupe whatsapp où les salarié·e·s peuvent crier au secours quand les créneaux sont trop vides
  • On a créé une jauge avec un système de badges que les personnes mettent autour du cou (c’est un peu galère à maintenir mais ça marche bien). C’est lae coop à l’accueil qui les nettoie et qui les gère
  • On a fermé le + tard possible à chaque fois et on disait aux personnes de partir quand elles l’estimaient pertinent (ex : couvre-feu à 18h, le magasin était ouvert jusqu’à 18h et les coops en services partaient quand iels voulaient et c’est lae salarié·e qui finissait la fermeture) et on n’a pas fait d’attestation pour les coops
  • On a essayé de gérer l’interdiction de vendre de l’alcool après 19h (notamment quand on fermait à 20h) avec un système de pancarte dans le rayon mais ça n’était pas top
  • On a passé les réunions d’accueil en visio + inscription à une visite sur-mesure par une personne du comité Accueil

Tout ça a plutôt bien marché, on a maintenu à peu près notre rythme de participation, et soyons honnêtes, on a fait des chiffres record en mars/avril. Le comité Accueil a méga géré parce qu’on a continué à accueillir environ 30/35 personnes/mois pendant tout ce temps.
Sinon, la vie coopérative en a pris un coup et ça se ressent maintenant sur la participation dans nos comités. On voit moins de nouvelles têtes et certains comités ont disparu.

1 J'aime