Des vols à la coop?

Hello
Avez-vous eu a faire à des vols de produits ( et donc des voleurs.ses) dans votre coop ?
Et comment y avez-vous fait face ?

Bonjour.
Chez Demain à Lyon on en a eu sûrement sans qu’on ait jamais pris quelqu’un sur le fait.
Quand un produit de petit volume assez cher comme les huiles essentielles ont régulièrement des trous dans le stock, c’est certainement pas que le hasard ou les erreurs en caisse.
Donc on a mis ces produits qui vont bien dans le sac à main en visibilité de la caisse. ça peut être dissuassif même si les coopain-ines qui tiennent la caisse ne font pas spécialement attention.
On a évoqué aussi mettre une fausse caméra mais jusqu’à présent le sujet est passé en arrière plan.
De toute façon, on compte 5% de démarque en tout (connue ou pas).
NB : cela laisse supposé que ces comportements ne sont pas le fait des contributeurs, plutôt bénéficiaires ou testeurs.

Salut, oui on en a eu c’est sûr ! Mais je laisse mes collègues te répondre parce qu’ils ont presque un an d’expérience de plus que moi là_dessus :wink: @Antonin-Molino-Caget @thibaud_la_cagette @Faustine-LaCagette un commentaire ?

Un petit texte a l’intention de nos chers coopérateur !!
Il était une fois du saumon sauvage, enfermé au frais et du foi gras lui aussi prisonnier de son bocal
qui n’avaient qu’une envie… « se faire la belle ». (ou faire les 400 coups!)
Profitant d’une trêve de Noël, quelle ne fut pas leur surprise de voir, à leur sortie, que le champagne avait lui aussi envie de faire la fête. Entrainant avec eux quelques mets délicieux comme on en trouve beaucoup à la coop, ils prirent la poudre d’éscampette. Caché dans quelques discrets cabas complices et sans passer par la case « caisses ». Ils firent une bamboula du diable. Au petit matin, certes ils eurent un peu mal aux cheveux,
mais que la vie été belle ! Gratuite pour certains, mais payante par les autres.

Quelque temps après, devant la découverte de ce méfait, la communauté solidaire des coopérateurs
décida de ne pas lancer d’ ”Avis de recherche” et de prendre à sa charge les frais occasionnés.
« Ce petit coup de canif laissera un petit goût amer dans notre aventure coopératif » déclara un coopérateur.
« J’espère qu’ils ont, au moins, partagé leur butin avec des gens dans le besoin » se consola une autre coopératrice.
A bon entendeur…

1 J'aime

Bonjour, pour marquer les esprits quand on a eu remarqué quelques vols on a imposé pendant quelques semaines que les sacs à dos, cabas, etc, soient déposés à l’entrée : caddie du magasin obligatoire. Les chariots de courses à roulettes perso restent dans le hall d’accueil, on les récupère en passant en caisse. On a communiqué sur cette mesure par mail à tou·te·s les coops. Les huiles essentielles sont dans une vitrine à côté des caisses. On a eu quelques vols (alcools) de personnes qui sont rentrées dans le magasin à des heures de grande affluence, on est maintenant beaucoup plus attentifs à vérifier que chaque personne qui entre utilise systématiquement le contrôle sur l’ordi de l’accueil, pour ne laisser entrer exclusivement que les coops (et les fournisseurs, quand il y a un doute on accompagne la personne non coop).

merci Charles
on vient de re-mettre les paniers à l’accueuil
bien a toi