Doc Hypermarchés,la chute de l'empire

Bonjour à tous,
Je viens de voir qu’Arte rediffuse cette semaine le documentaire de Remi Delescluse « Hypermarché, la chute de l’empire ». Ce doc est proprement hallucinant sur les pratiques des géants du secteur, encore bien pire que tout ce que l’on peut imaginer. Il y a aussi une dernière partie assez flippante sur le futur des supermarchés rêvé par Amazon et consort.
Je recommande fortement, c’est édifiant.

Le doc est également dispo sur You tube: Hypermarchés : la chute de l'empire [FR] | Supermarkets: The End of an Empire? [ENG SUB] - YouTube
Bon visionnage!

5 « J'aime »

Je confirme ce reportage est à voir !
Moi ce que j’ai surtout retenu, c’est que le modèle « hypermarché » est déjà virtuellement mort.
Il n’est plus rentable.

La marge minimum de 20% sur l’ensemble des produits pour être rentable.
60 employés.
test:

  • 4,85% sur les frosties
  • 2,88% sur le coca-cola
  • 16% sur le café noir pack de 500g
  • 10,8% sur le nutella
  • 40% 6 tomates en barquette
  • 30% concombre
  • 25% fromage

Donc l’alimentation n’est qu’un moyen de faire venir du monde qui vient de moins en moins.
Les offres promo se multiplient mais ça compense pas.

Le principal souci c’est que le commence en ligne a piqué tout ce qui était rentable. Comme les vêtements.

Donc pour compenser ces pertes, Carrefour a créé des centrales d’achat et oblige ses franchisés à se fournir à la centrale d’achat avec des prix très élevés.

Donc les petits magasins de centre ville qui sont bien rentables achètent plus cher pour compenser les pertes des hypermarchés.

Ce reportage ne tient pas compte des nouveaux grains de sables actuels… augmentation du prix de l’énergie… pénuries diverse… inflation…

Donc avec des coûts de l’énergie qui augmentent, le modèle hypermarché a des coûts qui augmentent encore plus vite que les magasins du centre ville.
Et les clients doivent pouvoir venir avec un véhicule.

Donc mieux vaut avoir son propre magasin et sa propre production. Quand l’hypermaché va s’effondrer… ça peut faire mal !

Héhé, j’ai pas vu le reportage mais je me sens bien en phase avec toi Martouf, comme d’hab !

  • Hypermarché pas rentable : j’ai envie de dire que c’est par définition, on le sait, les méga Leclerc par exemple se payent avec le passage (les boutiques de leurs galeries commerciales qu’ils louent au prix fort) et sur le dos des fournisseurs (des 3 à 6 mois de délai de paiement trankil…), en même temps on les a laissés se constituer en oligopole des achats :
    image

  • Commerce en ligne : c’est encore pire si c’est possible, ils étranglent tout le monde, la responsable commerciale d’une grande marque alimentaire me racontait sa négo avec Amazon, c’était « salut. C’est 20% »… le pire c’est que pour exister, maintenant, même avec une petite ou moyenne surface, on est obligés de faire du click and collect et/ou de la livraison à domicile ! À nous de nous démarquer, en sollicitant des coopératives de livreurs à vélo par exemple…

  • Centrale Carouf : c’est exactement ce que tu décris, les « city » et « contact » sont une nouvelle et efficace source de profit pour le groupe Carrefour, cette fois sur le dos des preneurs de franchise ! Il y a même un mouvement social (attention, bloqueur de pub indispensable avant de suivre ce lien…)

  • Mieux vaut avoir sa propre production : pour moi c’est le but ultime de toute structure de distribution coopérative, sécuriser du foncier et y créer son activité collective de production alimentaire ! T’imagines aller trois heures par mois désherber les carottes que tu t’achèteras ensuite à toi-même 50 centimes le kilo… un subtil équilibre entre le kolkhoze et les jardins de Cocagne quoi. Mais d’abord, réunir quelques milliers de personnes autour d’une démarche participative, nesspas. Tiens d’ailleurs voici un peu de pub pour les excellents collègues de Montpellier qui ont réussi un sacré coup !

3 « J'aime »

Très heureux de voir qu’on est sur la même longueur d’onde.

Je complète pour la suisse les parts de marché de la grande distribution.
=> C’est 71% Migros et Coop.
Voir même 80% si on compte que 70% de Denner appartient à Migros, mais que pour des raisons de loi sur la concurrence ils ont pas osé prendre plus…

Donc on a un gros duopole en Suisse. La grande différence c’est que ce sont des coopératives !! … Donc en fait une grosse part de la population est propriétaire de ces magasins !!!
… mais peu de gens le réalisent vraiment… !
Au point qu’il y a qq années, Migros a fait une campagne de pub pour dire « vous êtes les propriétaires » !
Mais les processus de décision sont en fait réellement dans une administration qui ajoute des étages et tend à la centralisation. Migros est une fédération de 10 coopératives régionales. Mais on sent l’influence de la direction de la fédération à Zürich !!

Bref… c’était révolutionnaire il y a quelques décennie. Migros surtout à fait grand bruit… mais actuellement c’est plus du tout révolutionnaire.

Bien qu’on a de la chance, car c’est sans doute les supermarchés qui ont le plus d’éthique en europe… (peut être que je m’illusionne ?)
En tout cas en proportion de bio et et commerce équitable. (c’est 80% de la production certifiée max havelar en europe qui va en suisse)

Comme il n’y a pas d’actionnaire, vu que c’est une coopérative, donc tout le bénéfice est réinvesti dans le magasin, ou l’achat des concurrents. (à la gare de Lausanne il y a 3 coop !! … ils occupent le terrain et font grimper les prix.)

Carrefour a voulu s’implanter en suisse 2 fois… et ils n’ont pas réussi. Ils sont reparti. La concurrence est trop grande.

Il y a un piratage des laiterie réunies genevoise en avril 2022 qui a publié des données sur le dark web. Des journalistes ont ainsi pu sortir les négociations secrètes entre cette grosse laiterie et Migros et Coop. On connait maintenant les marges. C’est énorme !!
Par exemple 66% de marges sur « la tomme vaudoise ».
Au moins 31% de marge et souvent 50% …

Ceci alors que le prix du lait ne permet pas aux paysans de vivre de cette production et que la confédération suisse subventionne le prix du lait.
=> Donc ici la confédération subventionne directement les marges de Migros et Coop… ça fait réfléchir !!

Mais avec de telle marge, le modèle est plus durable que les hypermarchés.
Et en suisse le territoire est plus petit et dense. Donc on peut pas faire plus que maintenant.

Sinon de notre côté chez emmy… on va vers la production maraichère pour notre épicerie.
On a une AG dans 2 semaines pour avaliser le projet.

Donc on va produire notre nourriture. C’est une bonne perspective d’avenir il me semble.

1 « J'aime »