Histoire des crises et échecs de La Cagette : Retour d'expérience de 5 ans tumultueux!

Bonjour à tous·te·s,

Faute de temps pour organiser une Intercoop en ligne ou en présentiel (si quelqu’un y pense, ce serait vraiment top quand même !), je voulais depuis quelques temps écrire un post pour parler des crises et des échecs survenus à La Cagette et racontez les actions/décisions prises lors de ces moments difficiles. Voici donc un bref résumé de 5 ans parfois tumultueux !

Août 2017 : Recrutement pour l’ouverture du supermarché en septembre
Après 2 mois de travaux, une levée de fonds de 150 000€, le magasin va ouvrir ses portes début septembre. On a besoin de salarié·e·s pour faire tourner la boutique, mais combien ? C’est le début d’une crise interne dans la coprésidence de l’association avec la tension du passage en coopérative qui induit une gestion d’entreprise ne correspondant pas à la gestion classique d’une asso : on doit investir en matériel et dans la masse salariale pour trouver notre modèle économique et le rendre viable. Finalement, fin aout, on finit par recruter 3 personnes en plus. L’ouverture se fera donc avec 5 salarié·e·s et le magasin pourra ouvrir du mercredi au samedi.
Néanmoins, on se rend vite compte qu’il faut ouvrir le lundi et le mardi pour satisfaire plus de monde et monter en chiffre d’affaires : on recrutera en mars Faustine pour le permettre. Puis Marine un an plus tard pour permettre aux salarié·e·s de prendre…des vacances ! Sans mettre en surcharge les autres !

Novembre 2017 : Doit-on ouvrir les jours fériés ?
A l’époque on organise une réunion mensuelle, le « Forum » où on prenait les décisions opérationnelles. Mais le passage en coopérative mobilise plus de monde pour cette réunion qui accueille désormais 100 personnes. Tout le monde est galvanisé par le lancement. On passe notamment plusieurs sessions à parler de si on doit ouvrir les jours fériés…Forcément des gens sont pour et des gens sont contres, on finit par trouver une règle : Si 2 salarié·e·s veulent travailler, on demande alors aux membres en service le jour j et 4 semaines à l’avance si au moins 50% d’entre eux peuvent assurer leur présence. Si l’une ou l’autres des conditions n’est pas respectée, on ferme. Beaucoup d’énergie pour arriver à un consensus qui nous poussera à transformer notre gouvernance pour prendre les décisions opérationnelles avec les personnes les plus investi·e·s (cf ci-dessous)

Août 2018 : -115 000 de résultat net, double crise économique et de gouvernance
La Cagette coule à la clôture du premier arrêté comptable ! Et bien comme il faut…on se rend compte qu’on est pas du tout dans les clous en termes de recrutement de membres et de panier moyen. La gamme n’est pas complète, on passe trop de temps à faire des réunions sans prise de responsabilité.
La présidente dissout le comité financement et confie la gestion d’un plan de relance à un salarié. Avec l’aide de membres de l’ensemble des comités, on bosse ce plan qu’on présente au Forum. Au programme :

  • Passage de la marge à 23%
  • Réduction des charges externes (abandon du local associatif, réduction des charges comptables, changement de fournisseur élec…)
  • Lancement des binômes avec une campagne de parrainage. On peut désormais partager son service avec la personne de son choix, en autogestion. Mais les deux personnes doivent devenir membres et prendre des parts sociales.
  • Lancement du système d’échange de service avec l’ensemble de la communauté pour faciliter la participation.
  • Enfin, presque le plus important, on décide en plus de faire des arrêtés comptables trimestriels pour suivre mieux l’évolution de la marge et de notre modèle général et réagir plus vite.

Tout cela porte ses fruits, on finit l’exercice à + 40 000€, avec 1000 nouveaux membres en 8 mois.
En parallèle, on lance le chantier gouvernance avec la redéfinition de nos règles de fonctionnement. Les notions de pôles apparaissent avec des raisons d’êtres et des comités rattachés. On votera les changements de statuts et le nouveau manuel des membres un an plus tard à l’AG d’octobre 2019. Vous pouvez retrouver tout ce travail sur notre site internet : La Cagette de Montpellier : GouvernanceCagette
Ce travail est vraiment intéressant car il change vraiment le paradigme de la gestion de notre entreprise qui passe en gestion ouverte : chaque personne peut prendre n’importe quelle responsabilité jusqu’à la présidence, mais il doit en accepter les redevabilités qui vont avec. Ainsi, un groupe de membre très investi accompagne les salarié·e·s au quotidien dans la prise de décision opérationnelle pour plus de fluidité et de transparence.

Octobre 2019 : La participation en chute libre
1 an après le lancement des binômes, la courbe du nombre d’acheteur·euses continue de décoller mais celle de la participation décroche. Il y a trop de binômes à La Cagette où trop d’absent·e·s en service ! Pour rappel nous n’avons jamais décidé d’appliquer la double compensation jugeant que nos outils informatiques n’étaient pas assez stables et souples pour permettre de pénaliser les membres. On y viendra peut-être bientôt !

Un comité « Les créneaux font le plein » se lance avec comme travail la réécriture des règles de participation et la sanctuarisation des binômes aux personnes ayant déjà fait 4 services en magasin.

En parallèle, le bureau des membres évolue avec la création du comité BDM et la mise en ligne de formulaire pour traiter les demandes spécifiques des membres. Des membres sont donc formés pour gérer les interactions sur la base de données sur Odoo. Les présences au service sont déjà à l’époque automatisées sans que le BDM n’ait à valider quoi que ce soit car la signature papier générait plus d’erreur qu’autre chose.

On a alors de gros besoins en développement informatique mais pas d’argent ! Frustration au quotidien car on doit prioriser les projets avec nos développeurs. En juillet, on finira par obtenir une subvention de 65000 € qui nous permettra d’aller 3 fois plus vite.

Mars 2020 : Mutation en drive
Le Covid arrive et en 24h nos développeurs créé la boutique en ligne pour une transformation en drive.
On mobilise nos membres pour venir des semaines entières tous les matins ou tous les soirs.
Nous organisons des réunions opérationnelles tous les soir pour apprendre de notre expérience du jour.
On cours dans tous les sens, c’était un sacré chaos au lancement des commandes en ligne mais rapidement le drive a un double impact : les membres sont très satisfaits et font des gros paniers. On forme 100 personnes en 2 mois à une maitrise totale du magasin ce qui nous facilitera la vie à la rentrée de septembre !

Mai 2020 : Doit-on revenir en libre service ?
Fatigués par le Covid, on décide d’attendre avant de revenir en libre service notamment si l’épidémie reprend…ce qui ne plait pas à nos membres qui après avoir été ultra fidélisé boycottent le magasin et demandent le retour en libre service pour choisir leurs fruits et légumes !
Finalement on rebascule le magasin en libre service à la mi-juin avec une réorganisation des rayons pour améliorer les circulations.

Septembre 2021 : Le nombre d’acheteur·euse ne repart pas comme d’habitude…
Un an plus tard, après plusieurs reconfinements et adaptation au quotidien, on pense sortir la tête de l’eau mais la crise est bien là. On a senti la hausse des prix dès juillet 2021. A la rentrée, ça sent le roussi, on ne recrute pas autant que d’habitude, le panier moyen diminue et le nombre d’acheteur·euse aussi ! L’arrêté comptable trimestriel confirme la chute et nous pousse à réfléchir au prochain coup.

Nous voilà donc reparti dans une nouvelle mobilisation générale avec un nouveau plan de relance présenté à nos membres en novembre avec 2 phases :
PHASE 1 : Novembre - Février : Relance de la prospection et de la participation

  1. Refonte de la com, des affiches marrantes à coller partout, on s’affiche sur les réseaux sociaux et dans les lieux alternatifs. Les gens peuvent coller des affiches en bas de leurs immeubles avec leur contact et organiser des réunions dans leurs structures associatives.
  2. Lancement du comité participation qui a pour raison d’être d’améliorer la participation et la fidélisation des nos membres actuels pour qu’ils ne décrochent pas ! Un groupe se chauffe à appeler tous les désinscrit·e·s, on relance des temps conviviaux et on fait une amnistie des rattrapages.
  3. On déploie le nouvel espace membre qui fonctionne sur tous les supports et qui est beaucoup plus ergonomique.

Mais le Covid reviennnnnnnnnnnnnnnt à Noël et on ne recrute donc toujours pas à la hauteur de nos espérances.

PHASE 2 : Mars - juin : Grosse campagne de recrutement + 300 coops !
Dans cette campagne on envoie 2 signaux :

  1. la relance des binômes, on permet de nouveaux aux gens de devenir binôme dès leur inscriptions. Avant cela on a développé notre espace membre pour faciliter la participation des binômes, notamment pouvoir valider 2 services si on vient à 2 en magasin et pouvoir s’organiser à l’avance qui va faire le service.
  2. Le discours sur la part à 10€. Tout le monde pense qu’on doit mettre 100€ pour devenir membre à La Cagette hors statutairement c’est bien 1 part à 10€. On inverse donc le discours. « Pour devenir membre, prenez 1 part sociale, mais sachez que depuis le début du projet 60% des gens ont mis 100€ ou plus. »

Résultat : A l’heure où je vous parle, on a recruté 250 nouvelles personnes et la campagne est déjà une réussite. Nous avons dépassé de nouveau la barre des 1400 acheteur·euse·s mensuel, qu’on n’avait pas atteint depuis l’avant Covid. Nous sommes passés de semaine à 50 000€ de CA à 58 000 € en moyenne. La dynamique est vraiment bonne, les gens sont contents, le printemps est bien une belle période pour recruter ! On fait d’ailleurs une grosse fête le 2 juillet pour clôturer tout ça.

Juin 2022 : Les travaux du tram vont commencer, on va perdre des membres à la rentrée !

Bon mais voilà on repart sur des temps obscurs forcément, puisqu’à la rentrée, les travaux du tram vont démarrer pour 3 ans devant La Cagette. La logistique d’approvisionnement va se complexifier mais on a créé un comité pour traiter le sujet et on discute avec la maitrise d’ouvrage et le maitre d’oeuvre pour que ça se passe correctement.

Affaire à suivre…en tout cas on se prépare à réactiver la boutique en ligne pour proposer des précommandes de produits non référencés en magasin à nos membres pour compenser le CA perdu par le tram.
Ex : Bons alcools forts, goodies, nouveau fournisseur, préco Noël/Paques, produits rares ou saisonniers.

Ca y est j’ai fini mon histoire des crises de La Cagette qui n’est qu’un résumé non exhaustif !

Si vous avez des questions n’hésitez pas et bon courage à tout le monde pour la suite !

A bientôt,

24 « J'aime »

Bonjour @maxime_lacagette ,

Enorme merci pour ce retour.
La Cagette est une source énorme d’inspiration pour nos supermarchés en projet. Le partage de ces informations est capital. Sans vous, sans le forum, sans l’intercoop, on ne se serait certainement pas lancés au Troglo.
J’ai pu constater une super ambiance dans le supermarché lors de ma visite il y a un mois. Quelle énergie !!
Je remercie encore @Antonin-Molino-Caget pour la visite guidée sur son jour de congés. J’ai beaucoup, beaucoup appris de nos échanges.
Je n’ai aucun doute que vous saurez traverser l’épisode du tram avec agilité et énergie collective, comme d’habitude !
Merci encore à vous, les cagettes !!!

4 « J'aime »

Merci @maxime_lacagette pour ce retour d’expérience d’une grande richesse, et merci également à @Antonin-Molino-caget pour la web conf à laquelle tu as convié le cogouv de DEMAIN.
Ces explications sincères qui présentent aussi objectivement que possible les difficultés rencontrées comme les réussites sont extrêmement précieuses.
Au plaisir de vous rencontrer à notre épicerie de Lyon, ou -très bientôt espérons le- dans notre supérette de Villeurbanne.
Philippe Vanderstraeten