Le debut du commencement

hello, Alex de Londres, qui reve d ouvrir une coop participative au Royaume Unis :slight_smile:

Je suis au tout debut du debut, et me demande comment vos coops ont commencées, quand il n y avait que 3-4x personnes interessées. Vous vous etes groupés entre amis pour tous acheter chez un vendeur en gros, puis en avez rajouté un autre vendeur pour elargir la gamme de produit, et de plus en plus de gens sont devenu interessé, puis apres qques mois vous etes mis en association, etc?

J ai un boulangerie/cafe avec 15x employés et je viens de proposer a tout le monde d acheter chez nos vendeurs en gros et d organiser moi meme les commandes, distribution, payment etc. Notre debut est donc tres petit et prevoit de grandir de facon organique et regler les problemes quand ils arriveront, mais la encore je me demande si c est la meilleur solution ou quels ont etes vos premiers pas et premieres difficultés :slight_smile: Allez allez, retour dans les souvenirs :slight_smile:
Merci a tous

Hello Alex,

A Toulouse on a démarré avec l’idée du projet dans un premier temps. C’est à dire que les premières personnes qui rejoignent l’aventures sont là pour aider à construire et faire grossir le projet même si il n’y a pas encore d’achats d’organisés. Ensuite on est passé à une distribution par mois, mais si tu as déjà un café et des vendeurs tu peux facilement organiser des ventes plus souvent.

Bon courage pour le lancement de ton projet !

Clément

1 J'aime

Salut Alex,

Du côté de la Cagette de Montpellier :
Nous avons commencé par étudier trés précisément la manière dont l’association des amis de la Louve avait construit son projet (groupes de travail thématique, problèmes rencontrés, partenariats, finance). Nous avons récupéré tous les documents essentiels comme base de travail.

Une fois cette enquête menée nous avons rédigé une lettre d’appel (largement inspirée de celle qu’avait fait la louve au début) + fait un site web (basique et gratuit sur wix).

Nous avons alors fait circuler ces 2 supports dans les réseaux auxquels nous avions accès à Montpellier (réseaux associatifs, militants, amis, famille…).

Puis nous avons commencé à organiser des réunions de présentation du projet qui se sont transformées rapidement en « groupes de travail ». Assez rapidement nous avons constitué une petite équipe qui a déposé les statuts de l’asso, et organisé une distribution de paniers sur pré commandes.

Voilà la page Histoire de la Cagette sur notre site web. Peut être que tu y trouveras des infos supplémentaires : https://lacagette-coop.fr/?HistoireCagette

Même méthodologie à Metz, on ne change pas une technique qui marche ! Bon actuellement les réunions de présentation sont des webinars, c’est un peu moins bien mais c’est beaucoup mieux que rien… en tous cas big up à Antonin qui a été et est encore un des plus grands développeurs de coops en France !

Hehe, quel flagorneur. Quant à toi, déjà deux création de coops au compteur, tu es non seulement le plus productif des monteur de coops français, mais l’un des humains les plus importants du 21e siècle. Je pèse mes mots.

On va demander une privatisation partielle du forum pour y vivre enfin notre amour moustachu au milieu des palettes !

L’amour moustachu, ça doit se faire en public monsieur !

C’est la phrase du jour ! Je profite de l’ineptie publique de nos échanges mamelus et/ou moustachus pour proposer une piste de réflexion et de prospective à l’ensemble des coops francophones : quels éléments du phalanstère fouriériste trouveriez-vous souhaitable d’intégrer à nos dispositifs ? Plus exactement, est-ce que ton projet va se limiter à l’alimentation, ou est-ce qu’il a plutôt vocation à apporter à ses membres d’autres services et bienfaits, qu’il s’agisse d’habitat, de phynance (banque/assurance/mutuelle), voire de choses beaucoup plus techniques comme la sécurité ou la santé ? À vos stylos, je ramasse les copies dans 8h !

1 J'aime