Projet de "boîte à outils" + accompagnement pour le démarrage de nouvelles coop


#1

Bonjour à tous!

[Désolée, ce n’est pas Laurent qui écrit ! je n’ai pas réussi à créer un compte sur le forum, n’ayant jamais reçu l’e-mail de confirmation, donc j’ai fait appel à la solidarité de notre Coop pour trouver quelqu’un qui avait déjà publié :smiley: ]

Je suis Clémence, ingénieure en reconversion et membre active de la Coopalim (Strasbourg) depuis septembre 2018 (et au conseil collégial depuis novembre 2019). Coopalim m’a ouvert des horizons nouveaux, et les projets de supermarchés coopératifs me passionnent - et manifestement il y a une forte aspiration pour ce type de projet, qui fleurit un peu partout. J’ai eu une idée de projet que j’aimerais vraiment porter- à condition qu’au niveau du monde des Coop, cela puisse contribuer réellement à faire avancer le Schmilblick. Je vous présente ci-dessous ce qu’il en retourne, votre avis en retour me sera des plus précieux.

Mon constat est qu’il existe une vraie demande pour ces modes de consommation alternatifs (supermarchés Coopératifs, associations VRAC), qui permettent de créer du lien social tout en favorisant des produits sains (et choisis avec amour) dans le respect du consommateur et du producteur.
Mon autre constat est qu’à un moment où à un autre, les projets de Coop se heurtent à un certain nombre de problèmes, qui peuvent décourager ou défocaliser le groupe porteur de projet et ainsi ralentir ou empêcher sa mise en oeuvre (locaux, gestion des tâches etc).

Ma proposition serait la suivante :
- créer un site web ressources avec toutes les informations les plus à jour sur les questions de financement, règlementaires, etc, ainsi que des outils libres et des tutoriels pour gérer la caisse, les stocks, etc.
- proposer un accompagnement/médiation aux Coop naissantes avec un “kit de démarrage”, questions les plus fréquemment posées etc, et un accompagnement pour obtenir des fonds pour le démarrage.
- mutualiser les contacts au niveau des petits producteurs locaux, en faire un recensement et les accompagner également pour trouver davantages de débouchés respectueux pour leur production, organiser des visites, …
- enfin, structurer le réseau des Coop avec un panorama des Coop (comprenant des informations mises à jour, des tuyaux, retours d’expériences etc…) et l’organisation d’une intercoop nationale annuelle.

Au niveau du financement :
Ne nous voilons pas la face, je ne fais pas ce projet pour devenir riche, mais j’ai quand même besoin de faire mes courses (chez Coopalim :slight_smile: ) et de payer mon loyer et un travail de cette ampleur sera facilement un job à temps plein.
Pour réaliser ce projet, je compte :

  • répondre à des appels à projets (en particulier régionaux), pour développer ce modèle en priorité dans le Grand Est, ce qui permettra de financer au moins la partie investissement.
  • les moyens mis à disposition des Coop sur le site web seront disponibles sous forme d’abonnement pour un prix raisonnable (peut-être fonction du nombre d’adhérents). * A noter que cela pourrait également permettre de mutualiser l’hébergement du forum, des wiki et autres serveurs nécessaires…
  • l’accompagnement sera facturé à la journée avec un délai de paiement long (et pour un montant raisonnable, dont une partie sera probablement également couverte par les collectivités) ou sous forme d’une part de la subvention obtenue à travers l’accompagnement.
    Les montants et le modèle financier exact restent encore à préciser mais je tenais à écrire ce paragraphe pour plus de transparence.

Voici en bref, mon idée de projet. Maintenant, c’est à vous pour les retours !
Nous pouvons aussi bien sûr discuter par Mail, Skype ou téléphone, ce sera avec grand plaisir !

Clémence Vagneur

Mail : clemence point vagneur arobase gmail point com
Skype : clemence point vagneur


#2

Salut Clémence ça fait plaisir de voir que l’essaimage et l’accompagnement des coops naissantes intéressent du monde ! Je te fais de brèves réponses paragraphe par paragraphe.

  • créer un site web ressources avec toutes les informations les plus à jour sur les questions de financement, règlementaires, etc, ainsi que des outils libres et des tutoriels pour gérer la caisse, les stocks, etc.

Hé bé pour moi ce site web existe, voici un lien ! On compte sur chaque coop un peu avancée pour prendre le temps d’aller y benner de la donnée, ça fait au moins de quoi s’inspirer au démarrage, après les process et procédures peuvent varier très considérablement selon les coops et selon leur culture locale nesspas.

  • proposer un accompagnement/médiation aux Coop naissantes avec un “kit de démarrage”, questions les plus fréquemment posées etc, et un accompagnement pour obtenir des fonds pour le démarrage.

Hum, ça aussi ça existe, et c’est proposé par une certaine… Louve. Tom et Brian ont, crois-je savoir, monté une structure d’accompagnement des projets de supermarchés coopératifs selon le modèle “awesome food coops” au niveau européen, mais je ne peux pas trop en parler parce que je ne sais pas au juste en quoi consiste leur offre, et que malheureusement personne de Paris ne fréquente ce forum, ce qui est bien dommage.

  • mutualiser les contacts au niveau des petits producteurs locaux, en faire un recensement et les accompagner également pour trouver davantages de débouchés respectueux pour leur production, organiser des visites, …

Je comprends pas très bien, le “petit producteur local” étant par définition sur place pourquoi le mutualiser avec d’autres coops ailleurs ? Ce qu’on essaie parfois de mutualiser en revanche ce sont les grossistes, par exemple on a contribué à ce qu’Ethiquable (qui sont des gens intelligents) traitent tout supermarché coopératif même en projet naissant comme membre d’une même centrale d’achat (donc t’arrives et bim y’a 15%), j’essaie aussi de pousser Lea Nature en ce sens mais c’est un peu plus difficile. J’ai l’impression que tu décris ici plutôt le rôle d’un.e membre actif.ve d’un groupe Appro dans une coop donnée ?

  • enfin, structurer le réseau des Coop avec un panorama des Coop (comprenant des informations mises à jour, des tuyaux, retours d’expériences etc…) et l’organisation d’une intercoop nationale annuelle.

Ce sont à mon avis deux propositions contradictoires. Nous on a organisé les deux dernières intercoops à Montpellier et Charleville sous forme de forum ouvert précisément pour favoriser la circulation horizontale de pratiques et d’infos, il y a toujours des gens qui arrivent en voulant “structurer” mais à mon avis ça n’a aucun sens, justement parce qu’on est tous très différents ! Regarde les écarts culturels abyssaux qui peuvent exister entre des projets comme (je prends au pif) la Louve, Scopéli, L’Éléfan ou la Cagette, je ne vois pas comment on pourrait structurer autrement que comme le fait (très légitimement et très sagement) la Louve, à savoir en promotionnant un modèle intégré, très défini et très cadré, et les process et logiciels qui vont avec ! Pour le panorama on est en train de récupérer les clés du site supermarches-cooperatifs.fr, de la carte des coops, du forum et du wiki, et on compte bien venir à l’intercoop de Grenoble au printemps avec des propositions de coanimation !

Pour réaliser ce projet, je compte :

répondre à des appels à projets (en particulier régionaux), pour développer ce modèle en priorité dans le Grand Est, ce qui permettra de financer au moins la partie investissement.

Bonne idée, c’est marrant c’est exactement ce qu’on a fait en novembre ici en région Occitanie, dans un sursaut de citizen washing nos édiles ont en effet décidé de dépenser 2M€ d’argent public pour je cite, “ma solution pour le climat”. Et quoi de mieux pour le climat qu’un supermarché coopératif, je vous le demande ! On attend encore les résultats de la présélection mais on a très bon espoir de toucher moult numéraire pour cofinancer le développement d’un poste régional d’essaimage et de soutien à toutes sortes de structures alternatives de distribution. Donc ça, ça me paraît tout à fait faisable, si tu as besoin je peux te faire suivre le dossier qu’on a monté !

les moyens mis à disposition des Coop sur le site web seront disponibles sous forme d’abonnement pour un prix raisonnable (peut-être fonction du nombre d’adhérents). * A noter que cela pourrait également permettre de mutualiser l’hébergement du forum, des wiki et autres serveurs nécessaires…

Argh, tu aurais écrit deux mois plus tôt on t’aurait intégrée à la discussion avec Clément et Ali… là on est sur le point de reprendre à notre compte (nous la Cagette) les coûts très réduits d’hébergement des différents outils de communication intercoop, cf. ce thread. On voudrait régler les divers problèmes d’accès (qui font que tu t’appelles Laurent nesspas) et mettre un minimum à jour les contenus dans un premier temps, puis essayer d’inventer une cogestion de tout ça avec les présent.e.s de la prochaine intercoop (WE de Pâques à Grenoble mais c’est encore à confirmer, je pense qu’ils viendront poster ici).

l’accompagnement sera facturé à la journée avec un délai de paiement long (et pour un montant raisonnable, dont une partie sera probablement également couverte par les collectivités) ou sous forme d’une part de la subvention obtenue à travers l’accompagnement.
Les montants et le modèle financier exact restent encore à préciser mais je tenais à écrire ce paragraphe pour plus de transparence.

Oui j’avais moi aussi cette idée y’a quelques temps, facturer à petit prix des journées de consulting “métier” à des coops débutantes (bon c’eut été au bénéfice de la Cagette et non au mien propre, afin de développer encore nos activités coopératives nesspas), mais l’expérience m’a montré que le coup de main ne se monnaye guère ! Ça dépend peut-être de tes talents de commerciale, on ne perd rien à essayer… bref merci pour ta motiv intercoopesque, salut à toi et à tous.tes les strasbourgeois.es ! Julien


#3

Bonjour Clémence,

Les besoins que tu évoques sont là, des outils ont vu le jour.
Ce qu’il manquerait c’est en effet plus de communication et d’énergie.

Je rejoins Julien sur tous les points.

Mais je nuancerais, c’est l’accompagnement que nous apportons qui doit en effet se structurer, pas les coops, qui prennent des formes diverses selon bien des critères.

A Cooperatic nous nous dégageons du temps pour ce job dont tu parles. Nous ne gagnons pas d’argent avec la plupart de nos clients, mais cela ne nous empêche pas de fonctionner.
A force d’aider les structures d’ess, nous avons pas mal de travail et je pense pouvoir commencer à rémunérer quelqu’un qui souhaite s’investir dans ce projet d’accompagnement.

Je serais heureux d’en discuter avec toi.
On pourra faire un cr de notre discussion pour alimenter ce post si tu veux bien

Jérémy
06 77 18 20 81


#4

Bonjour Julien et Jérémy
Un grand MERCI d’avoir pris le temps de répondre, et en particulier avec autant de détails, à ma proposition. De ce que je lis, il existerait déjà des outils (notamment le Wiki Coop), qui ne demandent qu’à être alimentés. Je m’en chargerai donc dès que j’aurais un peu plus de temps avec l’accord du CC de Coopalim.
Je me permets de rebondir sur certaines de vos remarques :

  • Certes il existe des outils. Mais les alimenter en tant que bénévole et en tant que professionnel dédié n’est pour moi pas identique. En tant que bénévole, même très engagé, cela reste une activité en parallèle d’une activité principale. Autrement dit, la quantité et/ou la qualité du contenu peut s’en ressentir. La proposition était de fournir un contenu de niveau professionnel, en quantité et qualité.

mutualiser les contacts au niveau des petits producteurs locaux, en faire un recensement et les accompagner également pour trouver davantages de débouchés respectueux pour leur production, organiser des visites, … --> Je comprends pas très bien, le “petit producteur local” étant par définition sur place pourquoi le mutualiser avec d’autres coops ailleurs ?

L’idée était de proposer d’essaimer des “bébé coops” dans les plus petites villes autour de Strasbourg, l’Alsace étant un territoire densément peuplé. Dans ce contexte, cela fait sens de partager nos petits producteurs. Mais c’est vrai que j’aurais dû le préciser !

Ce sont à mon avis deux propositions contradictoires. Nous on a organisé les deux dernières intercoops à Montpellier et Charleville sous forme de forum ouvert précisément pour favoriser la circulation horizontale de pratiques et d’infos, il y a toujours des gens qui arrivent en voulant “structurer” mais à mon avis ça n’a aucun sens, justement parce qu’on est tous très différents !

Là aussi j’ai probablement mal formulé mon propos. Par structuration, je pensais plutôt à la mise à disposition de ressources, pas d’enclencher un système bureaucrate pour uniformiser les coop. Et de permettre l’organisation d’évènements de rencontre, qui pourraient là encore avoir lieu plus fréquemment avec un soutien professionnel.

l’expérience m’a montré que le coup de main ne se monnaye guère !
C’est ben vrai ça, et c’est pourquoi ce type de facturation n’entrait que minoritairement dans la construction du modèle économique.

Du coup, à la lumière de nos échanges, mes prochaines démarches seront de contacter Jérémy d’une part et de contribuer au wiki intercoop dans un premier temps :slight_smile:
Merci encore pour vos retours et à bientôt !


#5

Bonjour,
un élément de réflexion que j’ai partagé dans la sphère tiers lieux:

Espérant que cela résonne.

Cordialement.