Réunion d'information fun et originale?

Salut tout le monde,

Je fais partie de la commission communication de Breizhicoop (Rennes).

Nous organisons aussi régulièrement que possible des réunions d’information pour présenter le projet.
Avant l’ouverture du magasin en mars 2019, cette démarche attirait du monde : projet novateur, réunion organisée dans des bars…tout un tas de raisons pour soulever les foules !
Aujourd’hui, avec les mêmes moyens de communication utilisés à l’époque (affichage, réseaux sociaux, etc), c’est beaucoup plus compliqué. On ne veut pas retourner dans les bars (même si on sait que…bon…), car ça signifierait s’éloigner du magasin, alors que les gens apprécient pouvoir le visiter avant ou après la réunion. A mon niveau, qui suis dans la commission com° depuis quasi 3 ans, c’est pas toujours motivant d’organiser et d’animer pour 3/4 personnes.

Du coup, on est à la recherche d’idées qui pourraient donner un nouveau souffle à cette démarche !
On aimerait bien avoir un retour de vos expériences :slight_smile:

Est-ce que vous ressentez la même chose par chez vous : des réunions d’info remplies au départ, et le soufflé qui retombe peu à peu ?
Quel est le format de vos réunions ? Un power point, vous déroulez et répondez aux questions (c’est ce qu’on fait aujourd’hui) ?
Est-ce que vous avez pu mettre en place des choses un peu fun ? un peu moins descendant surtout.

Merci beaucoup pour le partage de vos expériences et/ou idées !!

1 « J'aime »

Bonjour Julie,

J’ai lu l’aperçu de ton message dans le récap mail mais j’ai mis du temps à l’ouvrir. J’ai même vu qu’une de nos coopératrices l’avait relayé sur le serveur Discord que nous utilisons en interne.

Nous rencontrons, en effet, la même problématique : des réunions d’information où l’on a tout donné pour communiquer, mais pas qui plafonnent 4-5 participants participantes.
Le format de réunion que nous proposons est le même : un diaporama suivi de questions-réponses et petit goûter ou apéro selon l’heure.

Je n’ai pas vraiment de solution mais c’était surtout pour dire que vous n’êtes pas la seule coop à vivre ça !

:hibiscus:

1 « J'aime »

Bonjour Cécile,

Merci pour ton retour !
Et merci à cette coopératrice qui a partagé mon message !

C’est un petit peu rassurant de savoir que nous ne sommes pas seul à rencontrer ce genre de situation.
On va continuer à se creuser les méninges…si on trouve des idées formidables, on ne manquera pas de vous les partager !!

1 « J'aime »

Bonjour Cécile et Julie,

Même constat ici.
Des réunions à 20-30 personnes avant le covid, et même jusqu’à 70 personnes!
Et depuis covid, on est à peine à 5 personnes en moyenne.
Pas certain que l’intérêt pour nos supermarchés ait réellement diminué, mais les gens ont simplement moins le temps depuis les déconfinements où tous les évènements s’enchainent et où tout le monde est hyper sollicité.

Salut,

Je vous poste un message légèrement hors-sujet mais qui vous redonnera peut être un peu d’espoir sur le fait que vous pouvez inverser la tendance !

Actuellement, nous avons retrouvé une excellente dynamique de recrutement à La Cagette.
Nous avons recrutés 100 nouveaux par mois ces deux derniers mois. C’est la deuxième fois que nous arrivons à relancer une grosse dynamique de recrutement depuis l’ouverture de notre mag en 2017. La première fois c’était au bout d’un an, en septembre 2018 et la seconde fois en mars 2022.
Les deux fois, la stratégie a été la même. J’essaye donc de vous donner les pistes qui me semblent efficaces :
1/ le succès ne tient pas tant aux modalités d’animation de la réunion d’accueil, au discours ni au parcours d’intégration ou de formation des nouvelleaux… (Lors de notre premier plan de recrutement de 2018, nous avions même arrêté les réunions d’accueil obligatoire, pour faciliter l’inscription des nouvelleaux).
2/ Les raisons gràce auxquelles on convainc de nouvelles personnes sont d’ordre pratico-pratiques :

  • Est ce qu’on peut y faire toutes ses courses ?
  • Est ce que c’est accessible financièrement ?
  • Combien ça coûte de s’inscrire ?
  • Est ce que j’arriverais à faire la participation qui m’est demandée ?
    Sur les prix et sur la gamme, on fait au mieux au quotidien et on n’a pas forcément les ressources pour améliorer rapidement et substanciellement notre fonctionnement.
    En revanche, on peut motiver plein de nouvelleaux en diminuant les exigences à l’inscription.
  • le point le plus bloquant (d’après nos enquêtes de satisfaction) est très largement la participation de 3h toutes les 4 semaines. Nous avons donc mis en place un système de binôme qui permet à des gens de faire 1 service pour 2.
  • On peut aussi envisager la possibilité de diminuer le coût d’entrée (si votre situation financière le permet). A La Cagette nous n’avons actuellement pas besoin de capital donc nous avons diminué le nombre de part sociale nécessaire pour s’inscrire. L’inscription est maintenant à 10€ pour tou.tes.

3/ Enfin, il faut s’appuyer sur notre communauté de membres plutôt que sur les médias, la pub… Il faut mobiliser et leur donner des arguments pour convaincre leurs ami.e.s, voisins. Nous avons donc fait un cycle de réunion pour expliquer la situation de la coop, puis nous avons fait un plan de com pour expliquer les nouvelles règles à nos membres : la part à 10€ + le système binome.
Nous nous sommes fixé des objectifs collectifs de recrutement (+300 coops avant l’été) et nous avons responsabilisé les coops sur le fait que nous avions tous besoin que ça marche !

9 « J'aime »

Nous ? Y manque la fin, ou alors t’as laissé traîner un bout de phrase… bon merci pour ça en tous cas c’est fort inspirant !

ah merci j’avais juste oublié un bout de phrase. je l’ai effacé.

Bonjour @Antonin-Molino-Caget,

on peine énormément à recruter et les 3h freinent beaucoup.
Est-ce qu’il est possible d’en savoir plus sur le fonctionnement et les règles pour le binôme qui permet à des gens de faire 1 service pour 2 ? Est-ce que cela s’applique uniquement aux nouveaux entrants via cette « campagne promotionnelle » ou à tous ? Au risque de voir diviser nos forces vives …

Merci par avance !

Salut Virginie,
Pour repondre à ta question, la règle des binômes est la meme pour tous :
Chaque cooperateur a le droit de demander à être mis en binôme avec un autre membre.
On ne force pas les gens à se mettre en binome exclusivement avec des nouveaux car il y a toujours des cas particuliers de gens qui n’ont pas d’autre solution que de se mettre en binome entre personnes déjà inscrites.

Pour éviter que la mise en place de la règle ne conduise les coops deja inscrit.e.s à se mettre en binome entre eux, et donc à diminuer le nombre de personnes en service, on met le paquet sur la communication. On fait tout ce qu’on peut pour les convaincre que nous avons tous intéret à utiliser les binome comme argument pour recruter des nouveaux.
Plus précisément nous profitons de la mise en place des binomes pour lancer une campagne de recrutement auprès de tous nos membres avec l’argumentaire suivant :
La coop a besoin de recruter. On compte sur vous pour convaincre vos amis/famille/voisins. Pour vous aider à les convaincre, on vous donne une grosse motivation : si vous trouvez un nouveau vous pourrez partager votre service à deux : C’est la règle des binomes !
On explique aussi noir sur blanc : il faut absolument éviter de vous mettre en binome entre coops déja inscrit car cela diminuerait le nombre de personnes en service de manière problématique pour tout le monde. Alors jouez le jeu, utilisez la règle des binomes pour convaincre des nouveaux !

Mais peut etre qu’il serait encore plus efficace de n’autoriser les gens à se mettre en binome que si ils recrutent un nouveau ?
Nous avons eu peur que cela crée un sentiment d’injustice chez des gens qui n’ont pas un trés gros réseau social et qui auraient plus de mal à trouver… les timides, personnes agées, handicap…

PS : Si vous mettez en place les binomes, je ne saurais trop vous conseiller de voir avec cooperatic si vous pouvez installer les outils informatiques que nous avons développé pour gérer le bureau des membres, la création/dissociation de binome, l’espace membre pour que les coops puissent gérer leur planning de service, la borne d’accueil pour que les binomes puissent se noter présent losqu’ils viennent faire leur service. Il y a plein de fonctionalités qui rendent la vie des binomes et du BDM plus facile.

1 « J'aime »

Pour compléter les dires d’Antonin, sur les réunions d’accueil, ce qu’on avait fait à un moment pendant l’un des confinements à La Cagette, c’est qu’on avait une réunion visio et qu’ensuite les personnes prenaient rdv avec un·e membre du comité accueil pour visiter le magasin et remplir les papiers. Sur un format 3/4 personnes, je trouve que le format « visite mag/souscription » est pas mal parce que c’est concret et ça permet de souscrire directement, tout en étant pas trop formel.

1 « J'aime »

Merci Antonin. Nous ne sommes pas encore au stade binôme même si on vient d’adopter une nouveauté dans nos statuts qui devrait permettre d’entamer la réflexion.
Nous allons mettre en place « le statut de coop’ain » où un coopérateur actif (très actif qui fait a minima 6h et non 3h) « parraine » en quelque sorte un ancien coopérateur actif qui s’est mis en retrait temporairement…

Bonjour à l’éléfàn à Grenoble les comptes adhérent.e.s peuvent être en binôme et ça depuis la création en 2017. Il y a donc des créneaux de 3h et d’autres de 1h30 qui donnent plus de souplesses selon disponibilités horaires et si binômes pour partages des « services ». Ci-dessous l’article de nos statuts (on est asso loi 1901 pas coop avec parts sociales)

Pour faire partie de l’éléfàn, les personnes physiques doivent adhérer aux présents statuts et figurer sur un compte adhérent valide.
Un compte adhérent devient valide après le paiement d’une cotisation annuelle et la confirmation d’un engagement à participer de manière régulière aux activités de l’éléfàn. Les cotisations sont acquittées pour une année civile et expirent au 31 décembre de l’année en cours.
Le montant de la cotisation des personnes physiques est à prix libre. Un montant indicatif d’équilibre est défini chaque année par l’agora, sur proposition de la direction collégiale.
Un compte adhérent peut inclure jusqu’à deux membres, sans aucune condition quant à la nature du lien entre ces deux personnes.
Et je confirme les propos d’Antonin sur le fait que ce partage possible de temps de bénévolat est un argument positif pour beaucoup de membres