TOUTJUST - Nouvelle chaîne de supermarché 'collaborative', Nouveau modèle?

Une nouvelle enseigne de supermarché TOUTJUST débarque en mars 2023. Déploiement progressif dans toute la France. 300 points de vente d’ici 2027.

TOUTJUST se présente comme une chaine de supermarché collaborative car associée aux fournisseurs, plus précisément : une coopérative qui fait participer les fournisseurs au capital à hauteur de 25% (contre partage de bénéfice).
Le très ambitieux fondateur Fabrice Gerber a fait carrière dans la grande distrib.

Communiqué de presse: Toujust, la nouvelle enseigne de « commerce équitable » - Olivier Dauvers
Interview du fondateur : Nouvelle enseigne / Fabrice Gerber explique le projet « Toujust » - Olivier Dauvers

Faire Savoir Faire > La nouvelle enseigne discount Toujust arrivera en France dès le 1er mars
Extrait article :
Un concept novateur

Le principal avantage des supermarchés Toujust est, bien entendu, de proposer des prix moins élevés que la normale, « tout en garantissant à ses clients une expérience d’achat premium » précise le communiqué. Son positionnement se veut donc discount, et entend défier toute concurrence avec des prix de 5% à 10% moins élevés. « Tout au long de l’année, nos prix sont au plus juste puisque sans accumulation de marges, et notre environnement professionnel est basé sur la confiance sans système de remises ou de pénalités, et sans pression concurrentielle néfaste car une référence égale une entreprise. Dans une logique de long terme, nous avançons sur un pied d’égalité avec nos fournisseurs rassemblés autour d’une centrale d’achat internalisées pour proposer aux consommateurs leurs meilleurs produits au meilleur prix. C’est une façon de leur rendre la place qu’ils méritent tout en valorisant leurs savoir-faire essentiels pour nos sociétés » explique Fabrice Gerber.

Localisés en périphérie de villes de 8 000 à 12 000 habitants, sur des surfaces d’un peu moins de 1 000 m2, les supermarchés Toujust seront constitués d’une offre composée à 70% de marques blanches qui, contrairement aux MDD, ne génèrent pas de coûts supplémentaires pour les industriels (sachant qu’environ 20% seront des marques connues, non achetées après des grands fournisseurs). Environ 7 000 références seront proposées, dont 80% d’alimentaire et 45% de frais. Par ailleurs, 70% de ces produits frais seront Made in France.

À côté, un espace boulangerie-restauration complètera l’offre, en proposant du pain et des viennoiseries cuits sur place, un espace snacking avec des recettes inspirées de la street food ainsi qu’une formule repas pour seulement 3 euros.

Une chaîne de supermarchés collaborative, s’associant aux fournisseurs

En plus de proposer un concept innovant, Toujust permet à chaque fournisseurs – une centaine à ce jour – de devenir actionnaires, à travers une prise de participation au capital de 25%. Ce modèle permet, tout d’abord, aux fabricants coopérants de participer au processus de développement dont ils bénéficient et de donner accès, aux consommateurs, à des produits directement issus de producteurs engagés.

Alors, qu’en pensez-vous ?

J’en pense que c’est bien marketé et que ça surfe sur l’impression que les consommateurices peuvent reprendre le pouvoir.
Ce qui serait intéressant serait de voir à quel point iels vont appliquer de la transparence. :wink:

1 « J'aime »

Bonjour ! à première vue : attaque massive capitaliste (grande distribution, centrale d’achat, hard discount), médias (bfmtv, capital) ! ça part mal : quid de la coopération, de l’utilité sociale, de l’impact environnemental, de la gouvernance, de la co-construction, de l’intelligence collective, de la lucrativité ? Pas un procès d’intention mais qui derrière Fabrice Gerber ? mais info importante !

1 « J'aime »

Bonjour,
cela me fait penser à ces marques industrielles qui utilisent les mots « vergers éco-responsables, agriculture environnementale », et autres foutaises pour nous vendre de la m…
Je ne vois rien de collaboratif dans ce projet qui ne sert qu’à transformer les fournisseurs en actionnaires et continuer de faire croire aux consommateurs que l’on peut bien se nourrir en payant toujours moins cher.
En ce qui concerne le Chaudron, nous travaillons en direct mais aussi avec plusieurs intermédiaires (différents grossistes) et j’explique régulièrement aux coopérateurs qui s’en étonnent, que certes nous les rémunérons mais que grâce à eux nous recevons chaque semaine, plus de 600 références d’une très grande multitude de marques en ne déplaçant que 6 à 8 camions contre peut-être 400 si nous travaillions en direct.
La seule bonne idée que je retiens de ce projet est l’installation d’un bureau de poste dans chaque magasin (entendu sur BFM).
Bonnes journées !

2 « J'aime »

1/ Fabrice Gerber (Toujust) : Distribution, Toujust promet des prix « jusqu’à 5 à 10% moins chers » - YouTube
Le fondateur y croit dur comme fer: son projet serait le contre pied du modèle de la grande distrib classique qui pressurise ses fournisseurs.
Le deal que lui, établirait avec les fournisseurs serait :

  • vous nous vendez vos produits à un prix le plus ‹ juste › possible (sous entendu ‹ bas ›)
  • nous vous garantissons ne jamais faire appel aux marges arrières, faire payer les bons de réduction, la place en catalogue, votre place en rayon etc …
  • la contrepartie sera une prise de participation du fournisseur dans le capital à hauteur de 10% du chiffre d’affaire qu’il réalisera.
  • un pacte d’associé scellera un fonctionnement entre nous.

2/ Son ambition ne s’arrête pas là puisqu’il lorgne aussi sur le réseau des magasins spécialisés BIO.
Le magazine ‹ Linéaires › a annoncé qu’il prévoyait de racheter le réseau des magasins BIO ‹ L’eau vive › (55 magasins) pour dupliquer le modèle.
Le fondateur de Toutjust y affirmait que l’offre de rachat avait été acceptée par l’enseigne bio et qu’il était désormais en négociations.

L’information a cependant rapidement été nuancée par fondateur de l’ Eau Vive’, dans le journal ‹ Circuit bio › :
Exclusif : L’Eau Vive annonce être en discussion avec plusieurs repreneurs / Vie des enseignes (circuits-bio.com) (20 janvier 2023)
''L’enseigne bio dirigée par Baptiste Cotte dément être entrée en négociations exclusives avec son PDG Fabrice Gerber. L’Eau Vive confirme néanmoins être en discussion avec plusieurs repreneurs potentiels’’

A suivre …