Valorisation des équipements

Bonjour, je suis Yves, du projet ALPAR sur l’agglomération d’Annecy.

Je fais partie du groupe de travail Communication, et je suis élu au comité de gouvernance de la SAS.

Nous sommes depuis Octobre 2017 dans la phase groupement d’achat, et nous allons en Octobre ouvrir notre supérette.

J’ai été amené par un autre projet (Repair Café), à entrer en relation avec Valdelia, filière de valorisation du mobilier professionnel, issu de la distribution entre autres.

Je pense que nous pouvons gérer l’étape supérette de façon relativement autonome, mais il serait intéressant de se fédérer pour organiser des filières pour l’étape supermarché.

Il faudrait notamment établir une liste des mobiliers/équipements qui seraient susceptibles de nous intéresser, puis identifier les sources, et en définir la logistique, un vaste projet.

Merci de me dire si vous êtes intéressés à entrer dans cette démarche.

Je vous copie un échange avec Valdelia :

"Monsieur Debacker,
Suite à notre conversation, je vous confirme que nous pouvons vous mettre en relation avec des structures pouvant vous fournir du mobilier qui aurait dû être jeté. Nous sommes l’éco-organisme dédié au mobilier des professionnels, agréé par l’Etat et à but non lucratif.
J’ai bien noté votre projet sur 2019 avec l’ouverture d’un supermarché de 1000m² en périphérie d’Annecy.
Plus vous nous donnez d’éléments factuels (type d’éléments recherchés, quantité (m linéaires, nb…), dimensions si contraintes, lieux et date de réception possible) plus nous pouvons ouvrir l’œil sur les chantiers à venir, pour pouvoir donner une seconde vie à ces équipements auprès de votre structure. Vous pouvez donc voir en interne quand vous serez prêts, si vous souhaitez nous apporter plus d’éléments sur vos besoins.
Entre le détenteur du meuble et les bénéficiaires, il y a tout un process (identification par rapport à vos besoins, vérification de l’état, dimensionnement logistique, manutention, transport, stockage éventuel, livraison) qui constitue à moyenne/grande échelle, un métier. Certains magasins auront certainement envie d’avoir une mise en valeur des produits, avec peut-être un design particulier, ou une notion d’homogénéité (identité visuelle, cahier des charges à respecter) si elles ouvrent plusieurs magasins.
Considérant cela, nous avons souhaité faire émerger des acteurs en capacité de fournir une offre alternative, pouvant répondre à des demandes de ce type. Cela impliquera très certainement des couts pour que ces acteurs puissent rentrer dans leurs frais et payer le travail de leurs équipes.
Partageant les mêmes valeurs, nous sommes ravis que des acteurs comme vous puissent faire bouger les lignes de la distribution et génèrent une demande pour ce type de produits. D’ailleurs lors du salon de l’agencement de points de vente en mars dernier, notre éco-organisme Valdelia et ses partenaires ont démontré qu’il est possible d’aménager une boutique avec :
des modules fabriqués à partir d’anciens mobiliers (upcycling)
l’inclusion de pièces de réutilisation, destinées au rebus pour former des structures (pièces cachées)
du mobilier d’occasion, comme neuf
L’idée de ce stand-boutique -ici en vidéo- et de l’Appel A Projets (AAP) « Agencement et seconde vie » sont de :
· Faire réfléchir les professionnels de la distribution/retail à leurs usages de mobilier (pourquoi utiliser du neuf ?) pour susciter une demande plus vertueuse. Et identifier des enseignes/magasins/boutiques intéressés par le sujet.
Faire émerger des acteurs (Economie Sociale et Solidaire, fabricants, designers…) pouvant répondre à cette demande et engager sur ces modèles innovants d’économie circulaire, un accompagnement financier, technique et opérationnel
L’AAP peut porter sur le(s) volet(s) logistique, technique et/ou marketing-design. Il s’adresse plutôt aux « faiseurs » mais ceux-ci peuvent répondre en groupement avec un magasin/enseigne partant pour le projet (avant le 15 octobre).
Demain nous espérons donc être en capacité de co-constuire avec vous des boucles d’économies circulaires sur de nombreux territoires.
Plus d’infos ici : http://www.la-boutique.org/
N’hésitez pas à en parler à votre réseau d’épiceries/supermarchés coopératif et le diffuser. Merci de votre action !
Dans l’attente de votre framacarte,
Bien à vous,
Ludivine POHER
Animation du réseau Economie Sociale et Solidaire

Portable : 07 85 97 52 70"

1 J'aime

Salut Yves,

Antoine de La Coop des Dômes à Clermont-Ferrand !
De notre côté nous sommes un peu dans le même timing que vous, GA depuis mai et ouverte en novembre !

Ce que tu présentes a l’air intéressant, nous sommes intéressés par la démarche.

A+

Salutti, nous on a touskifo dans le fonds de commerce qu’on a repris, mais on garde l’info pour quand on ouvrira un 1500 m2 ! Dans une semaine ou deux bien sûr… merci Yves !

Merci Yves, je relaye…

Il serait intéressant de créer un espace de partage avec les nouveaux outils

Salut à tous,
Je plussoie la relance de ce sujet^^
On commence à y songer à Brest : depuis l’ouverture (Mars 2020), on tourne avec du matériel 100% récup mais moyennement adapté (étagères de bibliothèque, meubles bois de coops très usés, constructions perso…) et on pense de plus en plus à renouveler nos rayonnages pour augmenter les ml
Tout bon plan est le bienvenue si vous avez déjà engagé une petite étude?

Par ailleurs, toujours dans les équipements, est ce que certain.e.s d’entre vous ont déjà renouvelé leurs silos vrac?
On avait récupéré des silos d’occaz New Leaf à l’ouverture mais la production de ceux-ci s’arrête et il nous manque encore une trentaine de silos, voire plus si on choisit de remplacer certains modèles usagés…
On a pris contact avec plusieurs fournisseurs (Bulk and Co, GenBox, Applymage, Trade Fixtures…) et
les devis sont assez élevés… D’où ma question : avez vous d’autres options à considérer, type réutilisation, récup…etc?
Bonne journée

Concernant le rayonnage avez vous envisagé les liquidations judiciaires et autres ventes aux enchères ?
Vu les délais restreints entre annonces et ventes, les disponibilités aléatoires, le besoin de réactivité (genre payer le jour même, tout débarrasser le lendemain de la vente) c’est pas forcément le plus évident en coopératif mais en anticipant un peu peut-être moyen de s’équiper d’occasion à un tarif intéressant sur ce type de matériel dans le cadre d’un renouvellement sans date butoir fixe ?

Salut Fabien,
Nous on a acheté des silos vrac à gravité chez Mobil Wood : 90€ HT pièce ( silo HL 12.5L/ref : VR-HSI.12A)
Ils sont beaux, plutôt solides, ils marchent bien et ont le gros avantage d’être réparable. En effet on peut changer chaque pièce du silo si elle se casse.
Par contre, le défaut c’est qu’ils sont durs à démonter et nettoyer. Cela dit je ne sais pas si c’est mieux, moins bien, plus ou moins cher que la concurence.

Concernant notre meuble vrac, nous avons eu la chance de pouvoir le faire fabriquer par des élèves de l’école d’archi de Montpellier dans le cadre de leur projet de fin d’année. Ca ne nous a pas coûté très cher du coup.
Peut être que certain.e.s d’entre vous ont des écoles dans les environs…