Ankorstore

Bonjour,

Plusieurs de nos « petits » fournisseurs nous invite désormais à passer les commandes via Ankorstore.
Est-ce que quelqu’un travaille avec eux et peut me faire un retour ?
Si j’ai bien compris c’est une plateforme qui permet des paiements à 60 jours et qui regroupe énormément de producteurs.
Merci !

Kim

1 « J'aime »

Bonjour Kim,
Pareil de notre côté, pour l’instant j’ai réalisé une seule commande chez eux et j’ai constaté les choses suivantes :

  • Les tarifs sont plus élevés sur Ankorstore (du fait de leur commission j’imagine) qu’en direct (pour le fournisseur avec qui j’ai traité)
  • Le paiement est plutôt à 30J et pour obtenir 60J il faut faire une demande spécifique, et il y a plusieurs options pour les modes de paiements
  • L’interface est facile d’utilisation, la commande rapide à faire, les documents faciles d’accès.
  • Le fournisseur étant un local il préfère continuer à traiter en direct avec nous, et effectivement je trouve que c’est seulement intéressant pour des « approvisionnements lointains » ce que nous ne souhaitons pas spécialement faire pour le moment.
  • Après il y a effectivement l’option commande multimarques qui peut être intéressante car nous permettrait de baisser nos niveaux de stockages et faciliter les commandes pour des produits de niches, mais je m’inquiète du risque que ça devienne défavorable pour nos fournisseurs à terme (de trop petites commandes), donc je vérifierais cela avec eux avant :slight_smile:

Sinon de manière générale, je trouve qu’ils ont une politique commerciale particulièrement aggressive (j’ai eu 200€ offert pour une commande de 300€…!), ils sont dans une stratégie de croissance exponentielle, à essayer de gagner des parts de marché le plus rapidement possible, et ont fait une grosse levée de fonds en début de mois.
Ils sont passés sur BFMBusiness il y a peu : Ankorstore, nouvelle licorne française avec une levée de fonds de 250 millions d'euros

Du coup 1ère impression bonne niveau conditions d’achats, après beaucoup de craintes niveau éthique & indépendance : actuellement leur activité n’est clairement pas rentable vu les promotions qu’ils font, et si leur stratégie fonctionne et qu’ils se mettent à monopoliser le marché au point que l’on ne puisse plus se passer d’eux, je m’inquiète ensuite de ce qu’ils imposeraient comme conditions commerciales aux fournisseurs et aussi aux distributeurs ^^’
Dilemne!

S’il y a d’autres retours, avis, je suis intéressée !

Noor

2 « J'aime »

Merci Noor,

Nous avons les mêmes craintes et je pense qu’on continuera quand on peut à travailler en direct avec les producteurs.
Par contre pour ceux qui ont un franco élevé c’est sur que ca peut nous aider pour l’approvisionnement !

1 « J'aime »

La surface financière gigantesque d’Ankorstore, la concentration et leur logique de croissance rapide ne me dit rien de bon. C’est contraire à l’esprit de notre projet d’épicerie autogérée : local, circuit court, à taille humaine, en faveur de l’agriculture paysanne. Si échapper à la grande distribution revient à tomber dans le giron d’autres géants financiers, où serait la valeur de notre épicerie collaborative autogérée?

François

1 « J'aime »

Bonjour François,

Je me fais l’avocat du diable :
Nous ne travaillons pas avec Ankorstore dont je ne connais rien mais nous travaillons avec des grossistes dont les valeurs et le « perimetre financier » sont surement comparablement nuls. Nous le justifions par un objectif que nous avons fixé depuis le début :
Nous voulons que nos membres puissent arreter completement d’acheter dans les enseignes de grandes distrib et cela, quel que soient leurs moyens financiers.
Le fait que nous soyons une entreprise « à but non lucratif » nous semble, en soi justifier le fait de recourir à des grossistes qui n’ont rien de vertueux lorsqu’il n’existe pas d’alternative satisfaisante.
Il se trouve qu’en proposant une gamme complete et accessible à des personnes « relativement précaires » nous augmentons en meme temps nos ventes de producteurs direct, et nous nous ouvrons à des publics moins militants. Nous taillons peu à peu des croupières aux enseignes de grandr distrib du quartier et c’est tout l’objectif.
C’est un projet différent de l’épicerie autogérée qui propose une gamme plus « pure » par rapport aux idéaux d’un public restreint mais qui a un impact plus limité sur son environnement.

5 « J'aime »

Oui mais quid quand c’est les producteurs eux-mêmes qui nous demandent de passer préférenciellement par cette plateforme parce que c’est plus simple pour eux et plus avantageux pour nous ?
Ne sera-t-il pas possible de s’en passer lorsqu’ils seront moins intéressants ?
Par contre est-ce que quelqu’un sait comment est géré le fait de pouvoir faire des commandes multifournisseur ? Est-ce qu’il y a une centralisation quelquepart ?

Bonjour
Nous avons tenu le même raisonnement : pas d’Ankorstore. Par ailleurs, Antonin nous passons en complément par un grossiste mais il y a également la possibilité de choisir son grossiste selon son éloignement, sa surface financière, le panel de produits/marque qu’il distribuer, etc.
afin de limiter notre « incohérence ».

Salut Corinne,

Je disais ça car, par exemple, à La Cagette nous achetons chez Codifrance, qui est une filiale de Collruyt, qui est le géant Belge de la grande distribution. Je ne doute pas que Collruyt soit un fournisseur dégoutant sur tous les plans. Cela dit, je ne saurais pas dire si c’est pire ou moins bien qu’Ankorstore.
Toujours est t’il que Codifrance est le seul fournisseur que nous avons trouvé qui nous permettent de fournir une gamme de produit de grande consommation à nos membres.
Nous nous sommes refusés jusqu’ici à limiter notre gamme à des produits étiquement purs et il me semble que ça en vaut clairement la peine sur tous les plans.

1 « J'aime »

Bonjour,
Pour l’instant de notre côté aucun producteur ne nous a demandé de passer en préférence via Ankorstore, est ce le cas chez vous ?

Vis à vis de leur commande multimarque, de ce que je comprends :

  • Tous les fournisseurs gèrent eux même leur stock et l’expédition, cependant ils auraient accès à des services d’expédition plus avantageux car négociés par Ankorstore qui centraliserait ce service ;
  • Donc la commande multi-fournisseur serait OK pour le fournisseur en théorie, car même si la commande est plus faible, les frais postaux à leur charge le seraient aussi.
  • Mais pour nous ça restera évidemment un point à surveiller, notamment en gardant le contact avec le producteur afin de s’assurer que la situation reste avantageuse.

Vis à vis de la dépendance, pour nous ça dépendra de la localisation du fournisseur, tant qu’il est « local » on garde toujours une alternative de passer en direct si on préserve nos capacités de stockage.

Pour l’aspect éthique, nous avons également des fournisseurs grossistes aux pratiques discutables : Bryio, Aldouest qui travaille avec Codifrance -« Belle France »- & Sovéfrais (Paysan Breton, Mme Loic, etc) où le travail d’équilibre entre l’accessibilité prix et les pratiques commerciales soutenues est clairement un compromis. L’idée étant de chercher au fur et à mesure des alternatives, mais pour cela il nous faut dans un 1er temps grossir et développer notre capacité d’achat.

Salut Antonin, merci pour ta réponse :slight_smile: et ne nous faisons pas avocats du diable de la grande consommation, leurs services juridiques génèrent suffisamment de nuisances, sans qu’ils aient besoin de nos conseils :slight_smile:
Ta réponse est intéressante. Ta dernière phrase « un impact plus limité sur son environnement » contient tout le problème, et si je comprends bien, c’est le sujet de ton mémoire, donc tu as déjà dû bien réfléchir à la question.
On peut y lire « environnement social », « profil sociologique du chaland ». Ou « environnement au sens écologique », c’est à dire pratiques agronomiques, transport et autres.
La Crèmerie, épicerie autogérée de Clapiers (petite échelle, 50 foyers), ne recherche pas à toute force à constituer une gamme « éthiquement pure ». La gamme est constituée au fur et à mesure par les participants, et se trouve être le reflet de leurs demandes. La gamme évolue constamment. Nos préoccupations de départ sont en effet fortes sur le bio, local, zéro-déchet. Le recours à divers grossistes étoffe et diversifie la gamme pour s’adapter aux demandes des adhérents. Notre question récurrente à nos adhérents : qu’achètes-tu ailleurs qu’à la Crèmerie, et pourquoi? Les réponses fournies donnent lieu en général à des commandes de produits supplémentaires auprès des fournisseurs, pour répondre au besoin exprimé.

Meilleures salutations de Clapiers

1 « J'aime »