Moyen facturation epicerie


#1

Bonjour à toutes et à tous,

dans le cadre du démarrage de l’épicerie c’est posée la question du mode d’encaissement à opérer.

Cash / Chèque / CB / Carte de débit.

Comment avez vous procéder lors du lancement de l’épicerie?

Merci d’avance de votre aide

Cdlt Gorka


#2

Salut Gorka,

A Toulouse on a commencé par chèque et cash, en demandant de privilégier les chèques le plus possible. (plus facile à traiter en compta et moins de risques)

Au bout de quelques mois, on a mis en place le paiement par CB et ça facilite bien des choses. On a deux TPE pour le moment pour trois caisses (deux caisses sont côte à côte et utilisent le même TPE).

A+
Clément


#3

Chez nous on a fait du chèque/espece depuis le début, l’espèce reste le plus problématique effectivement, je pense avec le recul que passer plus vite a la CB aurait été bien (moins d’erreurs, plus traçable, pas de remise en banque physique etc…)


#4

Salut Clément,

merci pour ce retour, on va continuer à peser le pour et le contre…

A très bientôt.
Gorka


#5

Bonjour à tous,

On se pose encore des questions sur les espèces au Supercafoutch.
Pour ceux qui font ou ont fait des espèces, comment avez vous géré la remise en banque ?
Ce sont les adhérents/coopérateurs qui le font ou il y a des personnes référentes ? Et à quelle fréquence ?
D’autre part, avez vous investi dans un coffre ou pas du tout ?

Merci d’avance pour vos réponses !

Hugues


#6

Salut Hugues,

A La Cagette, on a opté d’entrée de jeu pour un petit coffre fort à l’épicerie, avec une fente pour déposer les enveloppes et une clé réservée aux salariés. Il a du nous coûter 200/300€ chez Metro.
Une équipe s’est montée pour le comptage des espèces et les remises de chèques, qu’on a surnommé “La Brinks”.

Au passage en supermarché, la Brinks est devenu un créneau de 3h et on a une équipe de 12 personnes assez autonomes qui fait ça chaque semaine + une fois par mois les remises de souscriptions. Ils comptent, font les remises et déposent à la banque. C’est un sacré boulot !

Le coffre fort était déjà présent dans le SPAR qu’on a racheté et il est d’une belle taille, soudé dans le sol…ça doit valoir dans les 10 000€ posé par des pros d’après les recherches que j’avais faites à l’époque !

A bientôt !

Maxime


#7

de notre côté (la Chouette Coop) on a récupéré un coffre fort que nous avons entreposé au local. Nous y stockons les espèces.
Les espèces sont comptées par chaque caissier quand il fait la fermeture de session + une fois par semaine par le groupe gestion.

Comme indiqué précédemment : privilégier le paiement par TPE.


#8

Bonjour,

Est-ce que certains d’entre vous ont regardé pour des systèmes de cartes sur lesquelles il serait possible de déposer de l’argent (sorte de carte prépayée) qui ne serait utilisable que dans le magasin et éviterait aux caissiers de gérer tous les autres moyens de paiements.
La carte pourrait être rechargée via internet par exemple?

A bientôt
Emilie - Lalouet’


#9

Emilie, Bees Coop a mis en place un fonctionnement avec un compte coopérateur (alimenté en amont, sur lequel on peut retirer).
A mon sens, c’est intéressant mais ça ne fait que déplacer le problème : il faut alimenter les comptes (et donc manipuler de l’argent, délivrer des reçus) => on déplace la tâche des caissiers vers les comptables et ça ne fluidifie pas les courses. Par ailleurs, les caissiers ont peu de liquide (et de chèques) à manipuler avec les TPE (terminaux de paiement) et on trouve des solutions à 15€ / mois (TPE) et des prélèvements de banques qui sont maintenant “raisonnables”.
Nous (La Chouette Coop) avons des caissiers dédiés, formés et qui bénéficient d’un “support caisse” (un super caissier). Le processus caisse est bien documenté. Les clotures de caisse font l’objet de validation en compta. L’argent est stocké dans une armoire forte.


#10

Pour info, nous avons décidé pour l’ouverture de limiter les paiements à chèques et l’application ‘Lyf Pay’ pour faire des virements et ne pas utiliser du tout de liquide. A suivre pour les retours dans quelques mois!