Question sur les marges / produits


#1

Bonjour !

On a une question à Ti Coop concernant la marge appliquée sur les produits.
Comment pratiquez-vous les uns les autres ?

  • Marge unique sur tous les produits ? 20 % ?
  • Ou une solution plus souple à l’ouverture ? Et dans ce cas, selon quels critères avez-vous appliqué une marge différenciée selon les produits ? Et dans ce cas encore =comment avez-vous communiqué sur ce choix ?

Merci beaucoup de vos retours !
Armelle


#2

Salut Armelle,

Le modèle “type” est celui de la Louve :
Ils font une marge unique de 20% sur tous les produits de leur magasin.
Cela dit, ils appliquent une pré-marge qui est sensée déduire les “pertes” sur certains rayons de produits frais périssables : par exemple les fruits et légumes.
Ils rajoutent donc un coeff de x% sur leur rayon en fonction des pertes réalisées auparavant. Cela permet de gérer très précisément la marge réalisée puisqu’elle tient compte des pertes.

Le cas de la Cagette est particulier et assez intéressent même si je ne suis pas sur de le conseiller plus que celui de la Louve.
A l’ouverture, nous faisions une marge unique de 20% sur tout le magasin sans pré-marge. Par conséquent nous faisions globalement moins de marge que la Louve.
Au bout d’un an, nous nous sommes redus à l’évidence que cette marge ne permettait pas de couvrir nos besoins et que nous n’aurions pas les moyens de nous développer correctement. Du coup nous nous sommes posés la question :

  • Fallait t’il rajouter des pré-marges sur les pertes comme le faisait la Louve?
  • Fallait t’il augmenter notre marge unique ?
    Nous avons choisi d’augmenter la marge unique en passant à 23% sur tout le magasin.

Le raisonnement a été que nous préférions garder le caractère “transparent” qu’apporte la marge unique sur tous les rayons : lorsque quelqu’un dépense 1€ à la Cagette il sait que la Cagette prendra 23%. Il sait combien revient au fournisseur sur chacun de ces euros dépensé. Le concept de pré-marge complexifie un peu ce calcul pour le “consommateur”.
Le second effet que la marge unique produit, c’est que les pertes sur les produits périssables sont impactées sur le chiffre d’affaire global.
Le modèle de marge unique avantage donc les rayons de produits frais périssables et désavantage les rayons “secs” ou “non alimentaires”. Le mauvais côté est qu’il a tendance à augmenter le prix des produits “de base” que nous avons du mal à trouver à des tarifs compétitifs. A l’inverse, il nous permet d’avoir des excélents tarifs sur les fruits et légumes…

Voilà où nous nous en sommes arrêtés de notre réflexion.
Merci pour vos retours !


#3

Mille mercis pour ce partage Antonin !
Je transmets aux coopérateurs.trices qui bossent le sujet pour Ti Coop et je viendrai partager ici le fruit de nos réflexions et le choix qui aura été fait !

Armelle