Variations de parts produits frais en fonction des saisons


#1

Avez-vous d’importantes variations du pourcentage de produits frais dans le panier en fonction des mois/saisons ? Si oui lesquelles ?
Merci.


#2

Salut Pierre, bien sûr ! La saisonnalité est pour moi un paramètre essentiel dans une activité de distribution. Il est par exemple notoire que le laitier marche mieux en hiver (tous yaourts et fromages + produits saisonniers comme raclette et fondue, alors que les fetas et mozzas tournent plus en été) ; les primeurs de printemps (radis, asperges, fraises etc) se taillent toujours un franc succès, ainsi que les viandes à grillade dès qu’il fait un peu beau ; en été ce sont plutôt les liquides ou les glaces qui vont scorer même si on n’est pas vraiment dans du PF pour ces produits ; et enfin l’automne est la saison reine du maraîchage où tu peux facilement te constituer un rayon très diversifié et fort vendeur de FL bio locaux ! Bon évidemment il s’agit de grandes tendances et chaque terroir a ses particularités, j’imagine par exemple que dans le Jura ils vendent du Comté toute l’année pareil… salut à toi et vive la marcasse !


#3

Merci Julien.
Ma question portait plutôt sur les données chiffrées : quel serait la variabilité en pourcentage du frais ? Exemple: janvier = 10% de frais / avril = 30% de frais / juillet = 20% de frais …


#4

Ah bah pardon j’avions point compris la question… du coup tu as piqué ma curiosité quand au chiffre sectoriel et je me suis donc livré à une analyse par “univers” du chiffre cagettien, dont voici les résultats pour 2019 :

Chiffre Cagette 2019 Proportion.xls (30,5 Ko)

Bon comme d’hab merci de ne pas trop faire attention à la nomenclature qui n’est pas bonne (j’ai le droit de le dire c’est moi qui l’ai faite !) On constate la proportion vraiment écrasante du frais, qui n’a rien d’étonnant au vu des très faibles marges que pratiquent les supercoops par-rapport à l’ensemble de la profession nesspas. C’est vraiment ce que nos coops viennent chercher, et moi ça m’encourage à travailler encore plus les filières locales.

Bref, pour tenter de répondre à ta question, tu constateras que chez nous en tous cas, la proportion globale des ventes de frais ne varie pas énormément au cours de l’année, sauf peut-être en juillet-août (où y’a bcp moins de passage donc les paniers de frais s’en ressentent) ou en décembre (où malgré les achats festifs on perd quand même 3% sur le frais, est-ce que le chocolat tue la dinde ??) C’est plutôt par rayon que ça va bien varier, comme dit y’a plus de laitier l’hiver et plus de FL au printemps et en automne !

Salut et à bientôt, j’espère que vous allez relancer le GA le plus vite possible !