Le choix de l'outil de gestion des coopératives


#30

Salut Gaëan,

Je partage bon nombre de tes points de vue sur le projet des Food Coop à la française ou pour parler français les projets coopératifs de nourriture.

Pour ma part, il est un élément important qui est la participation de toutes et tous avec une idée de solidarité et d’entre-aide. Ceci passant alors plus ou moins vers l’idée de coopérer ensemble, ce qui ne veut pas dire qu’il y ait des dominants et dominés. Je vois plus les choses en mode prépondérant (cad celle ou celui qui détient un savoir le partage et le transmet) et acceptant (celle ou celui qui reçoit le savoir). Dans ce modèle, rien n’est figé et un acceptant devient un prépondérant sur un autre savoir.
Une autre idée sous-jacente étant basée sur l’idée que l’union fait la force et non des divisions. Encore faut-il s’entendre en effet sur le cap commun.

Dans le contexte qui nous attend que tu as parfaitement décrit, seuls ceux qui seront unis et avertis pourront s’adapter sereinement au monde de demain.

La France est une incorrigible chapelle d’irréductibles gaulois qui pensent seuls, être plus forts que leurs voisins, pas étonnant que le pays ne parvienne pas à se réformer et à vivre en mode réel 2019 et non 1819 ! It is so CUTE !
Les américains de 2018 comme ceux de 1973 ont une tout autre vision du monde et de l’entre-aide justement.

Maintenant que c’est dit, Gaetan, je suis curieux de savoir en quoi le projet grenoblois diffère tant de celui de Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Rennes ou autres…j’aimerais savoir en quoi consiste ëlefant par exemple vs foodcoop ?

Dans l’attente de te lire, je t’adresse tous mes meilleurs voeux pour une année neuve pleine de résilience et hétérogénéité.

Thierry


#31

Bonjour Thierry,
merci pour ton message.
Je connais bien trop peu les différents projets Français pour pouvoir souligner nos différences. Et je suis intimement convaincu que la bonne démarche et de les célébrer !

C’est tout le sens profond de mon message : chaque projet se doit d’être unique et de correspondre à ceux qui en prennent soin.
C’est l’uniformisation qui m’effraie.

J’ai reçu et lu, pendant les fêtes, le dernier numéro du magazine Kaizen. Il y a un dossier de 15 pages sur les magasins coopératifs. Si j’ai été déçu que tous les projets de supermarché soient mis dans le sac de la louve et d’une philosophie “libérale”, j’ai aussi découvert que l’éléfàn avait beaucoup de points communs avec les projets d’épiceries autogérées présentés. C’est notre salariée qui, seule, nous différencie de ces projets. Mais le fait qu’elle ne soit pas indispensable au bon fonctionnement de notre épicerie nous rapproche plus de ces initiatives plutôt que du modèle food coop.

Et j’ai l’intuition personnelle que c’est le fond du projet à Grenoble : construire le premier supermarché autogéré.


#32

Bonjour Antonin,

Dans le cadre de l’évaluation des différentes solutions en cours avec le BdM de LCC, nous souhaiterions savoir s’il serait possible d’avoir une présentation des développements que tu mentionnes pour voir si cela serait adapté… et surtout nous rassurer sur le choix d’Odoo pour la gestion des membres.
Tu mentionnes que le code est open source, pourrais-tu nous indiquer où il se situe ? Nous pourrions ainsi même les installer pour les intégrer à notre évaluation actuelle.

À ce jour c’est surtout pour les aspects échanges de créneaux d’une part et validation de la participation (en remplacement du cahier d’émargement actuel) d’autre part que cela semble se rapprocher de ce que nous aimerions faire.

Bonne soirée.


#33

En V9! :wink:

“FoodCoop” c’est le modèle mainstream hérité des règles de gestion de ParkSlope FoodCoop USA.

./Fred


#34

Bonjour Pierre,

L’asso qui développe nos solutions informatiques doit nous installer une base de test dans les prochaines semaines :

  • Planning d’echange de service via l’espace membre.
  • Pointage à l’entrée pour la présence.
  • Enregistrement des souscriptions
    Vous pourrez donc y regarder si les différents modules complémentaires d’Odoo vous correspondent. C’est l’une de nos priorités mais comme notre back log est bien remplit et qu’on ne paye pas assez Coopératic pour qu’ils travaillent à temps plein sur la Cagette, je ne préfère pas vous donner de dates.

Est ce que vous avez une dead line, de votre côté ?


#35

Bonjour
je ne trouve pas de lien vers le logiciel de gestion des membres de Grenoble, ni ici ni sur le Wiki… désolé. Peut-on le faire passer svp ?
merci :slight_smile:


#36

Quelques infos ici : https://wiki.supermarches-cooperatifs.fr/doku.php?id=thematiques:informatique:mutualisation


#37

Merci de ces échanges très riches dont je ne prends connaissance qu’avec pas mal de retard et que je lis donc avec beaucoup de recul.
Je ne vois pas d’incohérence entre le logiciel et les valeurs portées par Lelefàn pour peu que nous parvenions à ouvrir la gouvernance de l’architecture de la solution… à terme car nous n’en avons pas encore les moyens.
Je suis persuadé de la nécessité d’une application commune pour fédérer les coûts, la garantir sur le temps (durée, stabilité, sûreté/sécurité).

Précision : nous faisons notre compta sur Odoo pour la troisième année. Générer un fichier FEC ne pose pas de problème. Toute notre compta est gérée par des bénévoles avec un bémo : une implication importante d’une bénévole comptable. Notre cabinet d’expertise comptable est Odoo compatible. Le fait de ne pas payer de licence pour un logiciel de gestion et de ne pas avoir à faire de 2x saisie ou à gérer des exports est un gain de temps et une source de tranquilité.


#38

Salut, l asso cooperatic a mi en place des instances de test des différents outils de gestion complémentaires developpės pour la cagette en open source : echange de service, saisie des presences automatisée, balances de pesée fruits et leg… n hésitez pas à les contacter si ça vous intéresse via leur site web ou en me demandant leur contact.


#39

Salut,
C’est une super idée !
Est-ce possible de le documenter sur le wiki ? Sinon ça va se perdre dans le flot du forum :slight_smile:


#40

Oui, pour l’instant nous diffusons aux intéressés au fur et à mesure via notre plate-forme https://cooperatic.fr .
Nous sommes en train de recruter pour l’essaimage et la diffusion des informations nécessaires pour se lancer notamment.
Cela prend du temps, l’aide est la bienvenue :slightly_smiling_face:


#41

En rėpondant à un autre fil de discussion, je me suis rendu compte que nous n’avions pas abordė un point crucial par rapport aux avantages/inconvénients d’Odoo et des autres solutions logicielles existente.

Du point de vue juridique nous devons être capable de prouver que nous ne vendons qu’à nos coopėrateur.rice.s. C’est un point vital pour les Coopératives puisque le fait que nous ayons le droit de recourir au bėnėvolat dans une structure commerciale n’est toléré que d’aprés le raisonnement selon lequel nous ne sommes pas en concurence avec les autres boutiques : le magasin est réservé aux membres, qui participent dans l’entreprise dont ils sont les seuls bénéficiaires et les seuls propriétaires. Si nous ne sommes pas en mesure de prouver que nous le magasin ne vend qu’a ses membres, nous rentrons dans le régime de concurence normal des sociétés commerciales et il nous est donc interdit de recourir au bénévolat. Le risque n’est pas du tout hypothétique puisqu’il est certains que le jour oú des commercants du voisinage se plaindront auprès de la DDPP, de la concurence que nous leur faisons finira par arriver.
A ce moment là, il sera nécessaire de prouver que nous avons un système de filtrage et de caisse fiable qui ne laisse acheter que nos membres.
De ce point de vue, il me semble qu’Odoo food coop est la seule solution informatique (à ce jour) qui couple Caisse, gestion de la participation des membres, qui permette de filtrer nominativement en caisse et de fournir une preuve comptable des achats indoviduels à la sortie.

Il me semble que la solution développée par l’Elefan ne se préoccupe pas (pas encore ?) de ce point. C’ est certainement moins risquė pour elleux qui sont sous forme associative mais c’est un point a prendre sérieusement en compte pour les coops qui se lancent car en cas de controle Urssaf (suite a une dénonciation d’un commercant du voisinage ou autre…).
Je pense notamment a Brézicoop qui ont choisit une forme coopérative mais qui utilisent le logiciel de l’Elefan…

Dans l’attente de vos réponses, je vous salue bien bas !


#42

Salut
Oui c’est juste, je pense qu’il faut être vigilent.

Il y a plusieurs façon de s’assurer que les achats soient bien réservé aux membres.
A Grenoble notre idée est d’obliger la lecture de la carte membre dès l’entrée du lieu.
Une autre idée pourrait être le scan automatique de la carte membre en caisse, comme sur odoo, avec une base de membres gérée aussi dans le logiciel de caisse (toute les solutions que je connais le permettent).


#43

L’avantage d’Odoo (et aussi son inconvénient, j’y reviendrais plus bas) est qu’il permet au caissier de ne pas se prendre la tête :
Soit la personne est membre et à jour de sa participation, soit elle n’apparait pas dans la liste des acheteurs autorisés et ne peut pas passer a la caisse.
Au delà de l’aspect légal, nous devons aussi vérifier que les membres font bien leurs 3h/cycle. Donc le filtrage en caisse prend 15 secondes, le temps de bipper la carte de membre ou de taper son nom. Sur le plan pratique, une fois mis en place, Odoo est donc idéal.

L’inconvénient de ce système est qu’il couple plusieurs fonctionalités relativement complexes :

  • gestion de caisse /stock…etc
  • gestion membre / planninf / presences…

Cela donne un ERP qui est lourd, complexe et couteux a faire evoluer. C’est lå tout le problème. Difficile de faire évoluer les regles de participation quand on le souhaite.


#44

pour la coop des dômes nous utilisons l’elefan avec des difficultés -manque d’informaticien- a l’adapter a nos pratiques 2h30/mois créneau libre,des achats tests autorisés a des non membres quartier prioritaire et personnellement la rigidité-rigueur de la louve ne me conviendrait pas.mais le contexte parisien et clermontois n’est pas comparable-j’ai vécu 15a a paris-
discussion intéressante et nécessaire


#45

Oui c’est clair ! Je pense que les choses ne se résument pas à une bête opposition “jacobins contre montagnards”, c’est plutôt une relation dialectique intéressante entre des modèles intégrés/centralisés/hiérarchisés et des modèles distribués/horizontaux, il faut les faire dialoguer ! Je regrette, comme tout le monde, l’absence d’Intercoop cette année, mais on peut peut-être trouver d’autres façons d’échanger ? Je vais de ce pas répondre sur le post en question.


#46

Bonjour à tous, j’ai créé un nouveau fil de discussion pour essayer de faire un « état des lieux » des supermarchés et de leurs solutions d’outils.

La discussion ici est intéressante mais ne donne pas de point de vue d’ensemble (que les nouveaux supermarchés peuvent rechercher par exemple).

Ça vous dit de s’essayer à l’exercice d’un tableau ?


#47

Odoo simplifie bien les choses.
On compte aussi gérer notre compta nous même grâce au logiciel que nous choisirons. Vous dites que votre cabinet expertise comptable est Odoo compatible : faites-vous appel à “vrai expert comptable” notamment pour ce qui est de la fiscalité entreprise. Il me semble que c’est obligatoire, nan ?
Par curiosité quel est votre interlocuteur Odoo ?
merci pour votre éclaircissement


#48

Bonjour à tous,

J’ai bien lu tout ce fil de discussion sur le choix de l’ERP outil de gestion des coopérative. Cet outil doit être adapté en fonction de notre modèle coopérative / association / nb de souscripteurs / lieu / taille …

Nous passerons officiellement COOPERATIVE VALCOOP (enregistrement au RC dans peu de temps au CCI du 77). Nous sommes basés dans le 77 Val Maubué. Nous venons d’acquérir un local dans un ancien magasin de 250m² et 100m² de réserve., Nous espérons être au moins 250 souscripteurs / coopérateurs.
j’ai repéré deux outils : Vracoop et Odoo. Vracoop est un logiciel de caisse avec une balance intégré, ceux qui l’utilisent combien en avez-vous pris ?
Outil caisse c’est déjà bien. On serait que des bénévoles, peut être à terme d’ici 4 - 5 ans un ou deux salariés. je cherche un outil de gestion coopérative comprenant aussi gestion des bénévoles, des plannings de compta générale (après on aura un expert comptable aussi
Pour un démarrage, quel est l’outil que vous nous conseillez ?
Odoo je connais des gens en Belgique mais pas en France.


#50

Salutti, alors loin de moi l’intention de complexifier encore le débat mais, me documentant pour un nouveau projet, j’ai découvert ces deux softs :


(qui équipe des coops allemandes , mais je n’en sais pas plus)

https://epicerio.ch/

(développé autour de “chez Emmy” en Suisse)

Je n’en dis pas plus !